Une pionnière en haute montagne

  • A
  • A
Une pionnière en haute montagne
Vérane Bonneuil est la première femme gendarme à intégrer un peloton de montagne.@ Major PRUVOT J-F LPC/Gendarmerie
Partagez sur :

Vérane Bonneuil est la première femme gendarme à accéder à un peloton de haute montagne.

C’est une pionnière. Vérane Bonneuil, 26 ans, est la première femme gendarme à intégrer un peloton de montagne. La jeune femme, qui poursuit actuellement sa formation à Chamonix, au Centre national d'instruction au ski et à l'alpinisme de la gendarmerie (CNISAG), a franchi toutes les épreuves de sélection pour intervenir en haute montagne.

Jusqu’à présent, jamais une femme n’était parvenue à franchir ces examens, réputés comme les plus élitistes et ardus de la profession.

Un parcours de longue haleine

Originaire du Queyras, dans les Hautes-Alpes, cette jeune femme blonde a grandi avec des skis au pied, dès l’âge de deux ans.

La sélection ne s’est pas faite en un jour, rappelle Vérane au micro d’Europe 1. "Il faut savoir qu’avant, on a des stages gendarmerie à valider, et être bien classé pour se présenter aux tests. Ensuite les tests, c’était une semaine technique, physique : le ski, l’escalade".

Les femmes "peuvent y arriver", insiste Vérane :

"C’est parce qu’il y a les médias" que Vérane Bonneuil se rend compte du retentissement symbolique de sa réussite. "Très franchement, pour moi, il n’y a aucune différence par rapport aux stages que je faisais avant", concède la jeune gendarme.

"Mais, ajoute-t-elle, c’est une bonne chose pour montrer aux femmes qu’il faut qu’elles s’investissent si elles ont envie de faire quelque chose et qu’on peut y arriver".

Pour l’heure, Vérane Bonneuil poursuit sa formation. Cet été, elle intégrera le Petolon de montagne de Morez, dans le Jura, pour y effectuer ses premières missions.