Une nouvelle plainte contre DSK ?

  • A
  • A
Une nouvelle plainte contre DSK ?
La fille d’Anne Mansouret, Tristane Banon, pourrait porter plainte contre Dominique Strauss-Kahn pour agression.@ REUTERS et CAPTURE D'ECRAN SITE TRISTANE BANON
Partagez sur :

Une écrivaine française, qui dit avoir été agressée par le socialiste en 2002, envisage une plainte.

Alors que Dominique Strauss-Kahn est accusé d'avoir agressé une femme de chambre new-yorkaise, la fille d’Anne Mansouret l'accuse également à son tour d'agression. La jeune femme, âgée aujourd’hui de 31 ans, "envisage de déposer plainte". C’est en tout cas ce qu’affirme lundi son avocat Me David Koubbi.

"Ce qui s’est passé aux Etats-Unis laisse penser qu’elle n’est pas la seule. Il y a huit ans elle était totalement seule. Aujourd'hui, elle sait qu’elle sera entendue et elle sait que ce qu’elle aura à dire sera pris au sérieux", a expliqué l'avocat au micro d'Europe 1.

Tristane Banon, une romancière et journaliste, avait raconté en février 2007 dans une émission de télévision avoir été agressée sexuellement par le socialiste. Lors de la diffusion de l'émission, le nom de l'actuel patron du FMI avait toutefois été recouvert par un bip. La jeune femme racontait ensuite avoir rencontré DSK dans le cadre de la préparation de son premier livre dans lequel elle voulait faire raconter à des hommes politiques certains de leurs échecs. "Il m'a proposé qu'on se voie, il m'a donné une adresse que je ne connaissais pas (...). Là, il a gentiment fermé la porte. J'ai posé le magnétophone tout de suite pour enregistrer. Il a voulu que je lui tienne la main pour répondre parce qu'il m'a dit: 'Je n'y arriverai pas si vous ne me tenez pas la main'. Et puis après, de la main, c'est passé au bras et puis, c'est passé un peu plus loin. J'ai tout de suite arrêté", avait raconté la romancière. La jeune femme avait alors décrit "un chimpanzé en rut" qui avait "dégrafé (son) soutien-gorge et essayé d'ouvrir (son) jean".

A l'époque, "Tristane a été dissuadée de déposer plainte par sa mère", Anne Mansouret, conseillère régionale de Haute-Normandie, a rapporté son avocat. La socialiste l’a d’ailleurs confirmé, dimanche, sur BFM-TV.

"C’est moi qui l’ait empêchée de révéler cette affaire" :

La raison ? Anne Mansouret explique qu’elle pensait "qu’il ne fallait pas faire du tapage autour de cette histoire pour la famille de DSK et en particulier pour sa fille", qui était à l’époque très amie avec Tristane Banon. Et ce, alors qu’elle parle d’"événements extrêmement traumatisants pour elle". Pour autant, Anne Mansouret fait état d'une agression de DSK sur sa fille. "Elle avait été agressée au cours d’un entretien avec DSK dans le cadre d’un essai. Il lui a fait violence, de façon tout a fait inadmissible. Depuis 8 ans, elle souffre énormément de ce qui s’est passé", assure la socialiste.

La mère de l'écrivaine dit aujourd'hui regretter d'avoir conseillé à sa fille de ne pas porter plainte. "Si j'avais fait exploser le pétard à l'époque, cela aurait peut-être appris à cet homme-là à mieux se comporter et cela aurait crevé l'abcès", a déclaré Anne Mansouret.