Une mini-tornade frappe le Gard

  • A
  • A
Une mini-tornade frappe le Gard
@ MAXPPP
Partagez sur :

Plusieurs communes ont été inondées, de nouvelles pluies sont attendues dans la journée.

Météo France avait prévenu jeudi soir : trois départements (Hérault, Lozère et Aveyron) en alerte rouge, cinq autres en vigilance orange pour cause de fortes pluies (Gard, Ardèche, Haute-Loire et Bouches-du-Rhône). La nuit n'a pas démenti ces prévisions, puisque de nombreux habitants se sont réveillés vendredi matin les pieds dans l'eau. Evacuations, coupures d'électricité et mini-tornade... L'alerte rouge a été levée vendredi matin, mais l'alerte orange a été étendue au Var et au Vaucluse. Europe1.fr fait le bilan de cette nuit agitée.

Dans le Gard. Les communes d'Anduze et de Générargues ont vécu un événement peu ordinaire vers minuit, quand une mini-tornade s'est abattue sur elles. Elle n'a duré que quelques minutes mais a généré d'importants dégâts, selon la correspondante d'Europe 1. 25 toitures ont été arrachées, une cinquantaine d'arbres sont tombés ainsi que des câbles électriques. Vendredi matin, des branches et des cailloux jonchaient le sol un peu partout.

"Arbres arrachés, toitures envolées, murs effondrés... C’est une zone touristique donc les campings ont été forcément impactés", a expliqué sur Europe 1, le maire de la commune, Bonifacio Iglesias. "De nombreux arbres se sont abattus sur les mobiles home. Câbles électriques de 20.000 volts ont été arrachés et sont sur les routes. Il y a des coupures téléphoniques", précise le maire.

Bonifacio Iglesias n'avait jamais vu cela sur Anduze. "Les vents violents, tourbillonnants faisait un bruit infernal. Pendant dix minutes, ce n’est pas la panique parce qu’on a pas trop le temps de  se rendre compte mais là au petit matin on se rend compte effectivement", conclut le maire de la commune où les dégâts matériels risquent d'être "assez important".

Aucun blessé n'est à déplorer. 14.000 personnes ont été privées de courant dans le nord du département. Les transports scolaires ont été suspendus et lycées seront fermés samedi.

A Vigan, une petite commune, l'eau est également montée très vite. Philippe a quitté précipitamment Montpellier pour porter secours à ses parents âgés.

"Mes parents m’ont appelés donc je suis rentrés en urgence", raconte Philippe au micro d'Europe 1. "Il ne manquait plus qu’un mètre avant que l'eau n'atteigne la maison. Ça n’empêche pas l’eau de rentrer, elle s’infiltre partout. On a mis des briques sous notre porte d’entrée parce que c’est monté à une vitesse impressionnante, 5-6 cm par heure. C’est pas évident de vivre dans l’angoisse", conclut il.

Dans l'Hérault. Sept communes, situées dans la vallée de l'Hérault, sont touchées par des inondations. Elles se situent entre Ganges et Montagnac. Les intempéries ont privé d'électricité 230 foyers, mais le préfet, Claude Baland, a assuré vendredi sur Europe 1 que le courant serait rétabli "d'ici la fin de la matinée".

04.11 inondations hérault 930620

© Europe1

Aucune victime n'est à déplorer, seules cinq personnes ont été évacuées, "de manière préventive pour les mettre à l'abri", a expliqué le préfet. Les transports scolaires ont été suspendus pour la journée dans la moitié du département, mais les établissements scolaires restent ouverts.

"Ce qui nous préoccupe, c'est que les précipitations devraient repartir entre 16h et 19h" a prévenu Claude Baland". Elles devraient cette fois toucher également Montpellier, Lunel et La Grande-Motte, ce qui pourrait générer "pas mal de pagaille à la sortie des bureaux".

Un homme qui vivait dans une caravane à Lézignan-la-Cèbe, au bord de l'Hérault, est par ailleurs porté disparu après avoir été aperçu à l'aube accroché à une branche au-dessus des eaux. "On a potentiellement une victime des inondations, mais on continue les recherches", a déclaré vendredi après-midi un officier au centre départemental de secours.

Ecoutez l'intégralité de l'interview de Claude Baland :


En Lozère. Les Gorges du Tarn ont été particulièrement touchées. La rivière est montée cette nuit jusqu'à 5,70 mètres, selon les informations du correspondant d'Europe 1 sur place. Des habitations et des commerces ont été inondés et une personne, surprise par la montée des eaux, a été secourue in extremis par les pompiers.

A Langogne, dans l'est du département, le niveau de l'Allier est nettement monté. Il n'a pas encore débordé mais, par précaution, 70 marins pompiers de Marseille ont été mobilisés sur la commune dès 6h. 1.900 foyers étaient privés d'électricité vendredi matin, alors que le département s'apprête à endurer de nouvelles précipitations dès la mi-journée.