Une marche en hommage à Natacha

  • A
  • A
Une marche en hommage à Natacha
@ MAXPPP
Partagez sur :

De nombreux proches de la joggeuse et des anonymes se sont réunis dimanche.

Environ 2.000 personnes se sont rassemblées dimanche à Marcq-en-Baroeul dans le Nord pour une marche blanche en hommage à Natacha Mougel, la joggeuse de 29 ans assassinée le 5 septembre.

"Plus jamais ça"

Réunis à l'initiative du club d'athlétisme de Marquette-lez-Lille, ces milliers de personnes - proches de la victime, sportifs ou simples anonymes, venus à pied, à vélo et souvent en famille - ont effectué un jogging de 3 kilomètres entre l'aérodrome de Bondues et le lieu de l'enlèvement de la jeune femme, à Marcq-en-Baroeul.

Vêtus de tee-shirts blancs et de brassards noirs, les membres du cortège ont défilé en silence derrière une grande banderole blanche, sur laquelle figurait "Drame de Natacha, réagissons, pour un avenir sans violence. Plus jamais ça".

"On ne peut pas rester insensible"

"On est avant tout venus pour rendre hommage à cette jeune femme, sauvagement assassinée. On ne peut pas rester insensible face à un tel drame, ça aurait pu arriver n'importe laquelle d'entre nous", témoigne Annie, habitante de Marcq-en-Baroeul et elle aussi joggeuse.

"On est révolté de ce qui lui est arrivé. Cet homme n'aurait jamais dû être libéré", s'emporte Jacqueline, 84 ans, venue à vélo pour apporter une lettre de condoléances aux proches de la victime, alors que dans le ciel passe un avion, tirant une banderole noire où l'on peut lire "Hommage à Natacha". "C'était incontournable pour moi d'être là. Même si je ne la connaissais pas, j'habite juste en face de la maison de ses parents, alors forcément, ça me touche profondément", déclare Constant, baskets aux pieds et arborant un tee-shirt sur lequel est inscrit en grosses lettres bleues "Natacha".

"Ca n'a que trop duré"

A la fin de la marche, une immense gerbe de fleurs blanches a été déposée sur le lieu de l'enlèvement, par le compagnon, les parents et les amis proches de la jeune femme, tuée alors qu'elle effectuait son jogging, par un homme, déjà condamné pour viol en 2006.

"Oeuvrons pour que plus jamais aucune mère, aucun père de famille ne souffre dans son coeur. (...) Il ne peut plus y avoir de tel drame, ça n'a que trop duré", a simplement déclaré le père de la victime, avant de réciter une prière. Les obsèques de Natacha Mougel seront célébrées lundi à 11 heures en l'église Saint-Vincent de Marcq-en-Baroeul, en présence du ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, et de la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie.