Quelques dizaines d'"indignés" ont entamé dimanche à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) une "marche des Banlieues" de quatre semaines afin de dénoncer les "injustices" et la "précarité", notamment dans les quartiers populaires.

Le périple, long de quelque 200 km, fera passer les marcheurs par une vingtaine de communes d'Ile-de-France, dont Villiers-le-Bel (Val-d'Oise), Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) et Nanterre (Hauts-de-Seine). Il prendra fin à Paris le 12 mai, soit "un an après le début du mouvement des indignés", apparu en Espagne en mai 2011, a précisé l'un des membres du mouvement, Christophe Berteloot.