Une Française écrouée après trois séjours en Syrie

  • A
  • A
Une Française écrouée après trois séjours en Syrie
@ Reuters
Partagez sur :

INFO E1 - Une femme de 48 ans, convertie à l'islam, est soupçonnée d'être allée rejoindre son fils, combattant djihadiste.

Le projet de loi antiterroriste, présenté mercredi matin en Conseil des ministres par Bernard Cazeneuve, prévoit une interdiction administrative de sortie du territoire pour les candidats au départ pour la Syrie. La seule intention de s'y rendre suffira pour bloquer le passeport. Mardi, une femme a été incarcérée : elle, rentrait de trois séjours en Syrie. Son profil inquiète les services de renseignement.

Trois séjours en Syrie. Cette femme est une convertie. A 48 ans, elle est l'une des suspects les "plus âgés" arrêtés et poursuivis pour des soupçons de djihad en Syrie. Elle a été arrêtée la semaine dernière à Troyes, dans l'Aube, chez l'un de ses fils. Les enquêteurs la soupçonnent d'avoir fait trois séjours en Syrie dans les 12 derniers mois. Ses deux premiers voyages ont duré une quinzaine de jours chacun. Le troisième, dont elle est rentrée au début du printemps, a lui duré cinq mois.

Un fils djihadiste. Si cette femme s'est rendue en Syrie, ce n'est pas pour combattre elle-même mais pour retrouver un autre fils, converti à l'islam lui aussi et à qui elle adressait, selon les informations d'Europe 1, de l'argent par mandats cash. L'homme combattrait actuellement au sein d'une katiba, une brigade francophone, rattachée à l'Etat Islamique.

Un mariage. Lors de son troisième séjour syrien, la mère aurait en outre épousé, religieusement, un Egyptien. Pourquoi est-elle rentrée en France ? C'est ce que cherchent désormais à savoir les magistrats qui l'ont mise en examen et écrouée.

De son côté, Le Parisien révèle mercredi qu'un Algérien de 29 ans, installé dans le sud de la France, était en contact avec Aqmi pour monter un réseau en France. Les cibles visées : la Tour Eiffel, le Louvre ou encore le Festival d'Avignon. L'homme a été interpellé l'été dernier, alors qu'il projetait de partir en Algérie, via la Tunisie, pour participer à un camp d'entraînement. Il est incarcéré depuis.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

L'ACTU - Les mesures phares pour renforcer la loi anti-djihad

INFO - Dénoncer les candidats au djihad ? Les musulmans partagés

MESURE - Un numéro vert activé pour lutter contre le djihad

ZOOM - La France s'attaque aux filières djihadistes

INTERVIEW E1 - Djihad : "maman, je suis parti en Syrie"

CYBERDJIHAD - Comment le djihad recrute sur le web