Une femme gourou jugée à Lisieux

  • A
  • A
Une femme gourou jugée à Lisieux
@ MaxPPP
Partagez sur :

Une quinquagénaire est soupçonnée d’avoir mis sous sa coupe une dizaine de personnes.

Ses adeptes l’appelaient "la Reine" au sein de la Communauté Parc d’accueil qu’elle dirigeait dans le Calvados. François Dercle, âgée de 56 ans, est jugée depuis lundi à huis clos devant le tribunal correctionnel de Lisieux. Elle est soupçonnée d'avoir été le gourou d'une secte et d’avoir infligé des violences physiques et mentales à ses adeptes.

La prévenue, qui  comparaît libre, est poursuivie pour "abus frauduleux de l'ignorance ou de la faiblesse d'un tiers", dans le cadre de la loi About-Picard de 2001 contre les dérives sectaires qui a introduit cette notion.

Elle se faisait servir par ses adeptes

Les faits incriminés remontent à une période courant du 1er janvier 2002 au 27 juin 2007, date de l’arrestation de Françoise Dercle.  Ancienne professeur d’anglais, cette dernière aurait recruté ses victimes en marge de rassemblements religieux, comme l’explique lundi Le Parisien.

Sous couvert de recherche spirituelle, Françoise Dercle est soupçonnée d’avoir mis sous sa coupe une dizaine de personnes qui lui étaient dévoués. Dans sa demeure du centre de Lisieux, Françoise Dercle était omnipotente. Elle se faisait servir par ses adeptes et leur demandait de lui reverser la quasi-totalité de leurs revenus.

"L’enfer d’une prison mentale"

Selon Me Pascal Rouiller, avocat d'une des victimes présumées et de sa famille, parties civiles, "les anciens adeptes rapportent avoir connu l'enfer d'une prison mentale sur fond de violences morales, physiques et sexuelles, fruit d'une emprise totale de la part du gourou". Ces victimes étaient pour la plupart des couples mais aussi des familles.

La prévenue a demandé un renvoi car elle n'a pas d'avocat mais le tribunal le lui a refusé, a fait savoir Me Pascal Rouiller. Françoise Dercle encourt cinq ans de prison. Son procès doit durer deux jours.