Une cité de Sevran otage des dealers

  • A
  • A
Une cité de Sevran otage des dealers
@ MAXPPP
Partagez sur :

Habitants et élus des Beaudottes dénoncent la mainmise des dealers après une énième rixe.

C’est l’affrontement de trop, pour les habitants de la cité des Beaudottes, à Sevran, en Seine-Saint-Denis. Dans la nuit de mercredi à jeudi, deux bandes rivales se sont affrontées sur fond de trafic de drogue. Plusieurs blessés sont à déplorer, et le pronostic vital de l’un des protagonistes est engagé. L’endroit est réputé pour être un point névralgique du trafic de drogue.

C’est précisément allée la Pérouse, au numéro 1, dans une barre d’immeuble, que les trafiquants se sont littéralement installés il y a quelques années. Ici, ils vendent de tout, à n’importe quelle heure.

"Un supermarché de tout"

"Vous rentrez le soir, c’est la queue comme si c’était la sécurité sociale dans les escaliers. C’est nuit et jour, sans interruption. Ils installent des fauteuils, carrément", raconte Michelle, une habitante de l’immeuble. "Il paraît qu’il y a de tout. J’en ai vu un avec une mallette, et je peux vous dire qu’il y en avait, des billets. Je vois même des voitures du 60, du 78, qui viennent pour ça. C’est un supermarché de tout." Mais Michelle ne veut pas en dire trop, de peur des représailles. "J’ai peur qu’ils me brûlent ma voiture, glisse-t-elle.

"Nous sommes dans le chaos et la violence urbaine. Les trafics de stupéfiants mettent en cause la paix civile", a déploré de son côté le maire de Sevran, Stéphane Gatignon (Europe Ecologie). "Depuis des années, nous demandons la création d'un commissariat de plein exercice à Sevran. Où en est ce dossier ?", a-t-il interrogé, interpellant le président Nicolas Sarkozy et le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux. "L'État doit prendre ses responsabilités et donner les moyens policiers et judiciaires pour tenir la situation engendrée par le commerce illégal de la drogue".