Une cérémonie pour la famille Cottrez

  • A
  • A
Une cérémonie pour la famille Cottrez
@ MAXPPP
Partagez sur :

La paroisse d'Arleux a rendu hommage aux huit nouveau-nés victimes de Dominique Cottrez.

Le temps était au recueillement pour la famille Cottrez dimanche à Arleux. 200 fidèles de la paroisse, dont dépend la commune de Villers-au-Tertre, ont prié dimanche pour les huit nourrissons dont les corps ont été découverts dans la semaine dans le garage de Pierre-Marie et Dominique Cottrez, et l'ancienne maison des parents de cette dernière.

L'hommage aux huit bébés :

L'abbé Robert Meignotte a encouragé lors de la cérémonie ses fidèles à "penser à ces huit petits bébés qui sont nés à la vie, mais à qui on n'a pas laissé la possibilité de vivre et de grandir". Il a parlé de "ces bébés à qui on n'a pas eu le temps de donner un prénom", adressant une prière à "tous les membres de la famille Cottrez", avant d'allumer sur l'autel huit petites bougies rouges, jaunes et bleues.

"Nous nous souviendrons de ces huit enfants qui n'ont pas pu recevoir le baptême, nous les confions à la miséricorde de Dieu", a, quant à lui, déclaré le père Larry Brown, Bénédictin américain qui devait initialement célébrer seul la messe. "Dieu est seul juge", a-t-il poursuivi, faisant référence à Dominique Cottrez, l'aide-soignante de 45 ans qui a reconnu avoir tué huit de ses enfants à leur naissance. "Nous devons nous abstenir de la juger et à plus forte raison de la haïr", a-t-il ajouté. "Prions pour elle, espérons que la lumière de Dieu viendra à elle pour la ramener à lui", a-t-il conclu.

Une sépulture pour les bébés

L'abbé Meignotte a indiqué son intention de rencontrer la famille Cottrez avec le maire de Villers-au-Tertre. Il souhaite organiser une célébration religieuse afin que les corps des nouveau-nés aient "une sépulture digne dans le village".

Les corps sont pour l'instant aux mains des enquêteurs pour les besoins de l'instruction. Jeudi, Dominique Cottrez a été mise en examen pour homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans. La mère de famille âgée de 45 ans a avoué avoir étouffé les bébés, et a été incarcérée. Il s'agit de la plus grosse affaire d'infanticide qu'ait connu la France.

Son mari, qui a été entendu comme témoin assisté, a déclaré qu'il ignorait les grossesses de son épouse et qu'elle s'était débarrassée des enfants, ce que Dominique Cottrez a confirmé.