Une assurance contre les vacances pluvieuses

  • A
  • A
Une assurance contre les vacances pluvieuses
Cet été, l'assurance soleil a séduit deux fois plus de vacanciers que l'an passé.@ MAXPPP
Partagez sur :

ENQUÊTE E1 - 8% des touristes ayant souscrit à l'assurance soleil ont été dédommagés.

Grâce à la météo médiocre de cet été, de nombreux Français ont pu bénéficier de leur "assurance soleil". Le principe est simple : si durant votre semaine de location, vous bénéficiez de moins de trois jours de soleil, alors vous êtes indemnisés. L’assurance coûte entre 12 et 25 euros, et peut permettre, en cas de mauvais temps, d’obtenir un chèque de 100 à 300 euros.

Le phénomène est en plein essor en France. Cet été, deux fois plus de personnes ont souscrit à cette assurance que l’année dernière. Et naturellement, deux fois plus de vacanciers ont été indemnisés en juillet par rapport à l’an passé, étant donné le mauvais temps de cet été.

Indemnité automatique

8% des personnes ayant souscrit à cette assurance ont été indemnisées, notamment dans l’ouest de la France, particulièrement touché par les intempéries. A Arcachon par exemple, il n’a fait beau qu’un jour sur la dernière quinzaine de juillet…

En cas de vacances ratées, le chèque arrive automatiquement dans sa boîte aux lettres dix jours après son départ. Pour ce service, l’unique courtier d’assurances qui propose ce produit, Aon, se base sur les bulletins météo : "Météo France donne de façon hebdomadaire les relevés d’ensoleillement sur chacune des destinations de nos clients", explique Julien Renaud, consultant pour Aon au micro d’Europe 1. "Si la promesse de trois jours de soleil n’a pas été tenue, on va automatiquement générer une lettre chèque".

Pour le moment, les particuliers ne peuvent pas souscrire directement à cette assurance soleil, ils doivent impérativement passer par un tour opérateur. Le concept, qui connaît un succès grandissant, commence déjà à intéresser la Suède, la Belgique et l’Italie.