Une ado arrêtée et expulsée durant une sortie scolaire

  • A
  • A
Une ado arrêtée et expulsée durant une sortie scolaire
@ MaxPPP
Partagez sur :

Les autorités ont stoppé un car scolaire, dans le Doubs, pour arrêter Léonarda, 15 ans, et la renvoyer au Kosovo.

L’INFO. Elle était scolarisée en France depuis trois ans. Léonarda, une élève rom kosovare du collège de Pontarlier, dans le Doubs, a été arrêtée le 9 octobre dernier, lors d’une sortie pédagogique qui menait sa classe au musée de l'automobile de Sochaux. Après dix minutes de trajet, le car scolaire a été stoppé et Léonarda a été embarquée par la police pour rallier l’aéroport le plus proche. Là, elle a retrouvé sa famille, interpellée à son domicile pour être expulsée vers les Balkans.

Elle n'était pas chez elle, alors... La veille, le mardi 8 octobre, le père de Léonarda avait déjà été expulsé. Le 9 octobre, c’était donc au tour de la mère de famille et ses six enfants de suivre le même chemin. Mais, quand ils ont pénétré dans l’appartement de la famille Dibrani, les policiers se sont aperçus qu’il manquait une fille à l’appel. Léonarda, âgée de 15 ans, avait passé la nuit chez une amie... pour être à l’heure au départ de la sortie scolaire.

"Le désarroi total". Les policiers appellent alors les professeurs et leur ordonnent d’arrêter le bus. "C’était le désarroi total dans le bus", raconte Anne-Sophie, une professeur de français, jointe par Europe 1. "On a demandé que la petite monte dans la voiture de police une fois que le bus était reparti pour que les autres enfants ne voient pas cela", explique l’enseignante. C’est quand même des humains, et là, on n’a pas trop fait attention à cela", déplore-t-elle.

La préfecture se justifie. Du côté, la préfecture du Doubs avance trois arguments pour justifier cette arrestation. Selon elle, la famille était légalement expulsable, et il fallait faire vite car l'avion pour le Kosovo décollait à 13 heures. Enfin, le secrétaire général de la préfecture a expliqué à Europe 1 que les procédures avaient été respectées : "Ça s'est passé en dehors du temps scolaire et en dehors de l'établissement scolaire, a-t-il souligné.

La famille de Léonarda, en France depuis 4 ans et dix mois, selon le site Politis, aurait pu être régularisée dans deux mois. Elle entrait de plein droit dans le cadre de la circulaire Valls.