Un virus proche du Sras en France

  • A
  • A
Un virus proche du Sras en France
Après l'Arabie Saoudite, la Jordanie, l'Allemagne et la Grande Bretagne, le SRAS a franchi les frontières françaises.@ MAXPPP
Partagez sur :

Selon le ministère de la Santé, le malade revenait d'un séjour aux Emirats arabes unis. Il est hospitalisé à Douai.

L'info. Un premier cas d'infection respiratoire aiguë par le nouveau virus proche du syndrome respiratoire aigu sévère (Sras) a été confirmé en France, dix ans après la pandémie qui avait suscité la panique dans le monde en 2003, a annoncé mercredi le ministère de la Santé. "C'est le premier et seul cas confirmé en France à ce jour" de ce nouveau virus de la famille des coronavirus, a indiqué le ministère.



De retour des Emirats arabes unis. Selon les premières informations, le malade, qui venait de séjourner aux Emirats arabes unis du 9 au 17 avril, serait âgé de 65 ans. Il a été "hospitalisé en réanimation et placé en isolement", à Valenciennes le 23 avril, avant d'être transféré à l'hôpital de Douai le 29, précise le ministère de la Santé. Une enquête a été lancée afin de déterminer si des personnes en contact avec le malade sont également susceptibles d'être infectées.

18 morts dans le monde. Avant l'annonce de ce malade en France, des cas d'infection avaient été détectés en Arabie saoudite, en Jordanie, au Royaume-Uni et en Allemagne. Au total, 30 cas ont été signalés depuis la découverte du virus mi-2012. 18 de ces malades ont trouvé la mort, dont 11 en Arabie Saoudite. La péninsule arabique semble d'ailleurs être le principal foyer d'infection, puisque, à en croire le ministère, la plupart des personnes atteintes "ont séjourné, avant la survenue de symptômes, dans un des pays de la péninsule arabique ou dans les pays limitrophes".

>> A LIRE AUSSI : Le virus qui inquiète la Grande-Bretagne

Le spectre du Sras. Si la propagation du virus est pour l'heure relativement faible, les gouvernements s'inquiètent d'une possible épidémie, comme ce fut le cas en 2003. A l'époque, le Sras, parti de Chine, avait causé la mort de plus de 800 personnes dans le monde. Il avait déclenché une alerte sanitaire à l'échelle mondiale et entraîné des annulations de vols, des fermetures d'écoles et une explosion des ventes de masques chirurgicaux.

D'après les observations des scientifiques, la contagiosité serait cette fois relativement faible. L'Organisation Mondiale de la Santé recommande toutefois la plus grande prudence, car le mode de transmission du virus n'a pas encore pu être déterminé.

Numéro Vert. Le ministère de la Santé a par ailleurs mis en place un numéro vert pour tous ceux qui s'inquièteraient de symptômes respiratoires, tout particulièrement s'ils ont voyagé en Arabie Saoudite, le principal foyer d'infection. Il s'agit du 0800 13 00 00.