Un travailleur sur deux n’aime pas son open space

  • A
  • A
Un travailleur sur deux n’aime pas son open space
Les open space ne plaisent pas tant que ça aux travailleurs@ MaxPPP
Partagez sur :

ETUDE - Selon une enquête européenne, ils ne sont pas fiers d’un lieu de travail qui ne les rend pas créatifs.

L’INFO. Symbole courant des méthodes de management anglo-saxonnes, l’open space ne s’est pas fait que des amis parmi les travailleurs. Selon une enquête réalisée par le cabinet Deloitte, près d’un travailleur sur deux juge que l’open space ne le rend pas créatif, 53% ne sont pas fiers de faire visiter leur bureau.

Dépersonnalisation du lieu de travail. Et si leur lieu de travail gêne une bonne partie des travailleurs, c’est notamment parce qu’ils n’ont pas de pouvoir sur ce qui s’y passe. Ainsi, trois quarts aimeraient pouvoir contrôler la température, un peu moins se plaignent des nuisances sonores et de la qualité de l’air.

Ils sont également 75% des sondés à déplorer la monotonie des espaces, l’insuffisance de plantes et le manque d’espaces d’isolement “individuels ou collectifs”.

Nouvelle réflexion. “A l’heure du règne de l’open space, ces résultats nous forcent à repenser nos environnements de travail”, commente Brice Chasles, associé immobilier chez Deloitte. “Il en résulte des impacts non négligeables sur leur productivité et créativité qui sont moteurs pour la santé de nos entreprises et de notre économie”, conclut-il.

Rare point positif de l’étude : de 6 à 7 salariés sur 10 se déclarent satisfaits du matériel mis à leur disposition. Maigre consolation dans cette étude qui fait la part belle aux critiques.

La méthode. L'enquête a été réalisée sur 43.058 collaborateurs de 52 société essentiellement européennes avec l'aide de Leesman, une société spécialisée dans la mesure de l'efficience de l'environnement de travail.