"Un travail ingrat mais pas la prison"

  • A
  • A
Partagez sur :

En deux ans, la SNCF de Rennes a accueilli une trentaine de tigistes.

Europe1.fr avec François Coulon.