Un trafiquant interpellé de justesse

  • A
  • A
Un trafiquant interpellé de justesse
Sa condamnation, qui date de 1992, allait expirer dans quelques mois.@ MAXPPP
Partagez sur :

Sa condamnation, qui date de 1992, allait expirer dans quelques mois.

Didier Chaborel a passé les 19 dernières années de sa vie en cavale. Condamné pour trafic de drogue en 1992, il avait jusqu'à présent évité la prison. Sa peine aurait été prescrite dans moins d'un an, mais il a été arrêté mi-juin dans le Gard, rapporteLe Parisien.

Arrêté sans difficulté

C'est dans un camping de Sommières que les gendarmes sont venus l'arrêter. En possession de faux papiers d'identité, Didier Chaborel - décrit comme un "trafiquant d'envergure" - n'a pas opposé de résistance. Mais en garde à vue, il n'a expliqué ni les raisons de sa cavale ni les conditions qui lui ont permis de tenir si longtemps.

Les gendarmes ont retrouvé la piste de Didier Chaborel en mars dernier. Le fugitif s'était fait soigner dans un hôpital de Montpellier mais avait refusé de donner son identité et était parti sans payer ses soins. Il avait tout de même confié à un médecin qu'il était recherché par la police après avoir été condamné. Une enquête avait alors été ouverte.

Nouvelle planque tous les 15 jours

Les enquêteurs s'étaient focalisés sur la famille de Didier Chaborel et avaient fini par retrouver sa trace. Se sentant sans doute épié, il changeait de planque tous les 15 jours, ont précisé les gendarmes.

Désormais, c'est en prison qu'il dort. Transféré en région parisienne, il doit maintenant être rejugé à Nanterre.