Un trader chauffard relaxé

  • A
  • A
Un trader chauffard relaxé
@ FLICKR/John Karakatsanis
Partagez sur :

Un trader, flashé à 250 km/h par les gendarmes, a été relaxé lundi par un tribunal de l'Ain.

Le conducteur voulait-il faire un remake du film Taxi, où Sami Naceri se joue des gendarmes au volant de son bolide surpuissant ? Le 20 avril dernier, sur l'autoroute A42 direction Genève, un trader a été flashé à 250 km/h. Un délit de "très grande vitesse", passible d'une suspension de permis et même de trois mois de prison. Pourtant, le chauffard vient d'être relaxé par le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse.

Le radar bloqué

Le radar des gendarmes s'était littéralement bloqué. Impossible pour la machine d'évaluer la vitesse au-delà de 250 km/h alors que la Mercedes SLR McLaren que conduisait le trader peut monter jusqu'à 340 km/h... Les gendarmes dressent un PV et le trader, qui travaille à Londres, est renvoyé devant le tribunal pour "mise en danger de la vie d'autrui par violation manifestement délibérée d'une obligation de prudence ou de sécurité lors de la conduite d'un véhicule".

Mais les failles de la procédure n'ont pas résisté à l'avocat du trader, spécialisé en délits routiers. Mise en danger inexistante au vu du trafic, rédaction non conforme du procès-verbal, radar ni vérifié ni homologué, conditions de contrôle illégales par rapport à l'habilitation de l'administration... Le parquet qui avait demandé une suspension de permis de 6 mois et une amende n'a vu aucune de ses réquisitions suivies.