Un tiers des Français climato-sceptiques

  • A
  • A
Un tiers des Français climato-sceptiques
Partagez sur :

Plus ils doutent que la planète se réchauffe, plus ils soutiennent le nucléaire, selon un baromètre.

Le chiffre. Plus d'un tiers des Français sont climato-sceptiques, et plus ils le sont, plus ils ont tendance à soutenir le nucléaire, selon le Baromètre d'opinion sur l'énergie et le climat daté d'août 2013 et publié par le Commissariat général au développement durable (CGDD). Quelque 61% des Français estiment que le réchauffement climatique est une réalité et qu'il est provoqué par les activités humaines, ce qui correspond à la position dominante portée par le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec).

Les climato-sceptiques peu diplômés... Mais 35% des personnes interrogées ne sont pas d'accord: 13% estiment que le changement climatique n'est "pas prouvé", et 22% s'accordent à constater le dérèglement du climat, mais jugent que "rien ne prouve que ce soit dû aux activités humaines". Environ 4% n'ont aucun avis sur la question. Les climato-sceptiques sont surtout représentés chez les personnes sans diplômes (53%), et les 70 ans et plus (48%).

...et plus favorables au nucléaire. A noter que "les partisans du nucléaire se recrutent surtout chez les climato-sceptiques", relève le CGDD. Aussi, parmi ceux qui estiment que le réchauffement n'est pas prouvé, 58% attribuent plutôt des avantages au nucléaire, alors que ce chiffre est de 45% pour les tenants de la position du Giec.