Un témoignage à charge contre Colonna

  • A
  • A
Un témoignage à charge contre Colonna
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’ex-compagne d'un membre du commando affirme avoir vu son mari avec Yvan Colonna.

Sur le grand écran, on la voit assise, face à la cour, le visage défait, les mains nouées. L'ex-compagne d'un des membres du commando condamné en 2003 pour l'assassinat de Claude Erignac, Valérie Dupuis, était entendue jeudi par visioconférence par la cour d’assises de Paris.

En garde à vue, Valérie Dupuis avait dit qu'Yvan Colonna était passé voir son compagnon, Didier Maranelli, le 7 février 1998 vers 9h, au lendemain de l'assassinat du préfet, à leur domicile de Cargèse.

Un témoignage qui a donné lieu à un échange très musclé entre Yvan Colonna et Valérie Dupuis, jeudi matin. Le témoin a assuré qu’elle avait toujours dit la vérité, aux juges comme aux policiers.

"Je ne veux pas être celle qui l’envoie en prison"

"Tu as fait deux jours de garde à vue, moi ça fait huit ans que je suis en prison", lui a alors lancé Yvan Colonna. "J'affirme que je ne suis pas allé chez Didier Maranelli, le 7, le 8, le 9 ou 15 jours après" a-t-il rétorqué, affirmant qu’il avait passé la nuit du 6 février dans sa bergerie de Cargèse.

Le témoin a alors craqué à l’audience, refusant de poursuivre l'audition. "Avec ce que dit Yvan Colonna, on ne sait plus si c’est son procès, mon procès", indique t-elle. "Je ne dis plus rien, je ne lui veux aucun mal, je ne veux pas être celle qui l’envoie en prison", a-t-elle dit, éclatant en sanglots. "J’arrête, c’est terminé". Fin du témoignage. L’écran s’éteint. La salle est un peu abasourdie.