Un rapport très attendu sur l'affaire PIP

  • A
  • A
Un rapport très attendu sur l'affaire PIP
Les dysfonctionnements seront listés dans ce rapport@ MAX PPP
Partagez sur :

Le ministre de la Santé avait demandé une enquête après le scandale des prothèses mammaires PIP.

C'est la première synthèse scientifique qui concerne les prothèses mammaires. Le ministre de la Santé Xavier Bertrand devrait recevoir mercredi un rapport de la Direction générale de la santé (DGS) et de l'agence des produits de santé, l’Afssaps, chargées d’enquêter sur "tous les dysfonctionnements" liés aux prothèses utilisant un gel de silicone frelaté. Le ministre avait demandé ce rapport début janvier après une réunion du comité de suivi de la "crise PIP".

Inspections de l’Afssaps

Le document sera remis par le directeur général de la santé Jean-Yves Grall et le directeur général de l'Afssaps Dominique Maraninchi. Il fera notamment le point sur les inspections conduites par l'Afssaps chez l'ensemble des fabricants et des distributeurs de prothèses mammaires, depuis la découverte en mars 2010 de la fraude de l'entreprise Poly Implant Prothèse (PIP) sur la qualité du gel de silicone remplissant les prothèses. On devrait également connaître avec ce rapport le nombre de prothèses PIP enlevées et le nombre de ruptures constatés.

Réglementation européenne

Le scandale des prothèses PIP a conduit le gouvernement à se prononcer pour la révision de la réglementation européenne sur les "dispositifs médicaux", une vaste classification européenne dont font partie les implants ainsi que, par exemple, les pansements ou les béquilles. A la différence des médicaments, les "dispositifs médicaux" ne sont pas soumis à une autorisation préalable de mise sur le marché.