Un porno sème la panique dans une école

  • A
  • A
Un porno sème la panique dans une école
C'est en cherchant des images de peintures rupestres sur Internet que l'incident s'est produit.@ MAXPPP
Partagez sur :

Des élèves du Lot-et-Garonne sont tombés sur un site X en plein cours.

En surfant sur le Net en plein cours d'histoire, des élèves de CM1-CM2 de l'école Louise Michel-Louis Aragon, à Marmande dans le Lot-et-Garonne, sont tombés sur des images porno lundi, relate le journal Sud-Ouest mercredi.  

Une erreur de frappe en cause

C'est l'un des écoliers, à la recherche d'images de peintures rupestres,  qui en tapant malencontreusement tapé "xx" au lieu de "www" a déclenché l'ouverture de plusieurs fenêtres de sites pornos. A la vue des images sadomasochistes, les deux élèves devant l'ordinateur se sont alors mis à crier attirant le reste de la classe.

Alerté par les cris des enfants et présent dans la classe voisine, le directeur du groupe scolaire vient alors à la rescousse de l'instituteur. Malchance : "à chaque fois qu'il fermait une fenêtre, il en voyait une autre s'ouvrir très rapidement", explique dans Sud-Ouest la directrice académique des services de l'Éducation nationale de Lot-et-Garonne, Laurence Adeline. Finalement, "le directeur a eu le très bon réflexe d'éteindre tous les écrans", souligne la directrice.

Le logiciel de contrôle avait été allégé

Comment l'accès à de telles images a-t-il été possible au sein d'une école ? "Le logiciel de contrôle a été allégé à la demande même des enseignants car il bloquait toute recherche pédagogique (Chatte, Lapin, X de Xylophone, etc.)", précise le maire de Marmande Gérard Gouzes dans le quotidien régional qui relève que les élèves ne pouvaient même pas chercher des informations concernant les Poilus de la Grande Guerre…

Après l'incident, toutes les salles informatiques des écoles de Marmande ont été immédiatement fermées. Elles le resteront jusqu'à ce que l'Éducation nationale définisse le logiciel "à utiliser désormais pour éviter tout dérapage de ce genre tout en étant efficace sur le plan pédagogique", a fait savoir le maire.

La directrice académique, elle, a décidé d'envoyer dans l'école deux psychologues. Mardi, huit élèves auraient décidé de se confier aux professionnels d'après Sud-Ouest.