Un policier au lycée

  • A
  • A
Un policier au lycée
@ MAXPPP
Partagez sur :

53 établissements dits sensibles vont disposer de policiers référents. Une mesure controversée.

Le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux et de l’Education Luc Chatel sont attendus, lundi après-midi, dans un lycée de Moissy-Cramayel, en banlieue parisienne. Cette-fois ci, pas d’inauguration d’une nouvelle classe, d’un nouveau prof ou encore de nouveaux locaux mais d’un "policier référent chargé de la sécurité scolaire".

Mis en place depuis quelques jours au lycée la Mare carrée, à Moissy-Cramayel, en Seine-et-Marne, le dispositif est diversement apprécié. Voire fortement contesté.

Pour certains, le port d’une arme pose problème :

Au total, 53 établissements scolaires "particulièrement sensibles" sont concernés par ce dispositif et sont mis en place au fur et à mesure. Le dispositif, annoncé par Nicolas Sarkozy en avril dernier, vise à mieux lutter contre les violences scolaires.

Concrètement, chaque fonctionnaire de police, en tenue et armé, passera quatre heures, deux heures deux fois par semaine, dans le collège ou lycée. Les élèves pourront aller le voir dans un bureau qui lui sera réservé. Franchiront-ils le pas ?