Un officier de gendarmerie radié

  • A
  • A
Un officier de gendarmerie radié
@ maxppp
Partagez sur :

Fait rarissime, Jean-Hugues Matelly a été radié pour manquement grave à son obligation de réserve.

Le chef d'escadron de gendarmerie Jean-Hugues Matelly, 44 ans, qui avait critiqué le rapprochement police-gendarmerie au sein du ministère de l'Intérieur, a été radié des cadres par "mesure disciplinaire" par décret présidentiel.

Cette mesure rarissime, la plus lourde en la matière, a été "signifiée ce jeudi" à l'intéressé, a précisé son avocat Me David Dassa-Le Deist. "On me reproche d''avoir donné un avis en tant que chercheur CNRS sur les dernières réformes en cours concernant la sécurité intérieure", a indiqué l'officier à Europe 1.

"Je suis atterré" :

Courant octobre 2009, un conseil d'enquête de la gendarmerie avait proposé la "radiation des cadres" de cet officier supérieur. Jean-Hugues Matelly était visé par une procédure disciplinaire pour "manquement grave" à son obligation de réserve.

"Jamais un seul officier de l'armée française n'avait été radié des cadres pour une question de liberté d'expression. Le cas le plus grave avait été celui du général de Bollardière dans les années 1960, qui s'était exprimé contre la pratique de la torture en Algérie", a t-il souligné à Europe 1.

Menant de front une carrière militaire dans la Gendarmerie nationale et une carrière de chercheur au sein du CNRS, le commandant Matelly avait notamment écrit Police, des chiffres et des doutes, sur les politiques publiques de sécurité et l’évaluation statistique des phénomènes de délinquance.

Le commandant Matelly s'était exprimé publiquement en tant que chercheur du CNRS, fin 2008, en critiquant, notamment dans une tribune à Rue89, La gendarmerie enterrée, à tort, dans l'indifférence générale, le rapprochement police-gendarmerie au sein du ministère de l'Intérieur, effectif depuis le 1er janvier 2009.

REAGISSEZ - Cette radiation vous parait-elle justifiée ?