Un musée français hérite de dollars

  • A
  • A
Un musée français hérite de dollars
L' intrigant courrier de New York était porteur d'une bonne nouvelle.@ MAXPPP
Partagez sur :

Une riche américaine a légué 500.000 dollars au musée des émaux de Longwy.

La nouvelle inespérée est arrivée par courrier le 20 juillet dernier. En lisant la lettre d'un "notaire" new-yorkais lui annonçant un don de 500.000 dollars, soit environ 350.000 euros, au musée des émaux de Longwy, le maire de la petite ville de Meurthe-et-Moselle, Edouard Jacque, a tout de même eu du mal à y croire. "C'est la providence! C'est un miracle", s'enthousiasme-t-il aujourd'hui.

Derrière ce legs inattendu : Marie-France Dougherty-Manners, une riche Franco-américaine, folle des émaux de Longwy depuis sa jeunesse en Alsace. Jusqu'alors, le musée n'avait jamais entendu parler de cette "tante d'Amérique", morte le 12 juin dernier à New York.

Une plaque en émaux en l'honneur de la donatrice

Conformément au testament de la donatrice, le petit musée devrait bientôt arborer une plaque en l'honneur de cette ancienne étudiante aux Beaux-Arts de Strasbourg. "Je peux vous garantir qu'elle sera superbe", a promis Edouard Jacque. "Bien évidemment", la plaque sera réalisée en émaux, ces émaux avec leur bleu et leur craquelé inimitables, fruit de l'erreur technique d'un ouvrier au XVIIIe siècle.

Classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, Longwy voit désormais grand: l'actuel musée, "mal placé et qui a vieilli", selon le maire, va enfin pouvoir retrouver vers les anciens locaux de la Banque de France, situés à côté des ateliers historiques de la faïencerie fondée en 1798. Un vieux projet qui avait été "mis en sommeil, faute de moyens", a expliqué l'adjointe à la culture, Valérie Maurice.