Un mois de jeûne pour les musulmans

  • A
  • A
Un mois de jeûne pour les musulmans
A partir de lundi, les musulmans de France ont rendez-vous avec un mois de jeûne de ramadan.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le ramadan a débuté lundi en France, en plein été, et pour un mois.

Des odeurs d’harira, de chorba et de pâtisseries orientales vont planer dans l’air chez les musulmans de France à partir de lundi, date du début ramadan. Le jeûne commence ainsi en France, comme dans d’autres pays, et dure un mois.

Le ramadan correspond au neuvième mois lunaire de l'année musulmane et rappelle ainsi la révélation du Coran au prophète Mahomet par l'archange Gabriel. Ce mois sacré constitue l'un des cinq piliers de l'islam, avec la profession de foi, la prière, l'aumône et le pèlerinage.

Durant le mois du ramadan, les musulmans doivent s'abstenir de manger, de boire, de fumer et d'avoir des relations sexuelles de l'aube au coucher du soleil. Le jeûne est rompu chaque jour par l'iftar. En sont dispensés enfants, vieillards, femmes enceintes, malades et voyageurs.

La pratique du ramadan en France pour une majorité

En France, ils seront 71% des musulmans à observer le jeûne, d’après un sondage Ifop pour La Croix paru lundi. Il s’agit d’une proportion "stable" par rapport à 2001 mais "en très forte hausse depuis 1989", selon l'étude.

9% des musulmans ont précisé jeûner seulement pendant quelques jours sur le mois alors que 20% ont indiqué ne pas pratiquer du tout le ramadan.

Les musulmans de France seront plus nombreux qu’à l’ordinaire à se rendre dans les mosquées à l’occasion des "tarawhih", les prières durant lesquelles ils doivent écouter l'imam récitant chaque soir une portion du Coran avec l'objectif de l'achever au soir du vingt-sixième jour, correspondant à "laïlat al qadr" (littéralement "la nuit du destin").

Une nouvelle mosquée pour Strasbourg

Le ramadan prendra une dimension toute particulière pour les musulmans strasbourgeois. Dès lundi, ils auront le bonheur de prendre possession, pour le début du ramadan, de leur nouvelle Grande mosquée. Pour Saïd Aalla, le président de l'association qui a porté le projet, "c'est un grand jour. Le fait que cette ouverture coïncide avec le début du mois sacré, c'est formidable". "Notre communauté avait besoin d'un lieu symbolique, visible, qui renforce pour les musulmans le sentiment d'être acceptés par la société", a-t-il précisé.

La communauté musulmane, forte de 40.000 à 60.000 personnes dans l'agglomération de Strasbourg (8% à 12% de sa population), disposait jusqu'à présent de plusieurs salles de prière, la plupart assez discrètes, mais la septième ville de France n'avait pas de mosquée digne de ce nom. L'idée d'une grande mosquée dans la capitale alsacienne a été évoquée dès le début des années 1990, mais n’a pas vu le jour avant aujourd’hui. Implanté à moins de 2 km de la cathédrale, au bord de la rivière Ill, le nouveau lieu de culte peut accueillir 1.500 fidèles.

A l’occasion de la première grande prière, une foule nombreuse devrait affluer en soirée, à l'heure de la rupture du jeûne. "C'est un moment très attendu. Beaucoup de fidèles ont pris leurs vacances dans leur pays d'origine en juillet, car ils ne voulaient pas rater le ramadan en août dans la nouvelle mosquée", a assuré Saïd Alla.