Un lama bordelais devenu star du net

  • A
  • A
Un lama bordelais devenu star du net
@ Capture d'écran - Facebook
Partagez sur :

Une plainte vise ces libérateurs potaches d'un soir. La virée de l'animal en tramway a fait le tour des réseaux sociaux.

L'INFO. Pendant quelques heures, un groupe d'étudiant éméché lui aura offert une virée nocturne en tramway bordelais. Serge, le lama, est désormais devenu une coqueluche de la toile. Une histoire qui fait un peu moins rire le propriétaire du camélidé. Le directeur du cirque a en effet déposé plainte vendredi contre les cinq étudiants.

"Ils ont d'abord voulu emmener un zèbre". Serge, un lama âgé de huit ans, a été dérobé jeudi à l'aube, aux alentours de 5 heures du matin par cinq étudiants bordelais passablement ivres. Les compères sortaient d'une boîte de nuit située à proximité du cirque. "Ils ont ouvert les box où se trouvaient nos animaux", sans ensuite refermer les enclos, a raconté John Beautour, directeur du Cirque Franco-italien, héritier d'une des plus anciennes dynasties du cirque français. "Ils ont d'abord voulu emmener un zèbre, mais les zèbres sont très sauvages et ne sont pas faciles à manœuvrer. Alors ils se sont rabattus sur le lama, qui est un animal très docile, très gentil, surtout le nôtre qui est apprivoisé", a-t-il poursuivi.

Serge Lama Bordeaux

© MAXppp

Une docilité qui a permis à la bande d'étudiants de l'entraîner avec eux jusqu'à une station de tramway où ils ont réussi à le faire monter dans une rame. Un peu plus loin, le train a été arrêté et des agents de la régie des transports bordelaise ont évacué les rares passagers présents à cette heure afin de sortir le placide animal. Ce dernier s'est enfin laissé gentiment attacher à un lampadaire, alors que les cinq copains prenaient la poudre d'escampette.

"Cela aurait pu être plus grave". "Quand la régie des transports en commun m'a appelé à cinq heures du matin pour me dire que mon lama se trouvait à une station de tramway, je me suis dit que j'étais en train de rêver", a expliqué John Beautour, qui a déposé plainte jeudi au commissariat de Bordeaux "car il y aurait pu avoir un accident".  "Ils ont aussi lâché les autres bêtes, cela aurait pu être plus grave", a-t-il encore ajouté, se félicitant qu'aucun animal n'ait finalement franchi les barrières autour du chapiteau. Depuis, le cirque, en représentation à Bordeaux jusqu'au 11 novembre, a mis en place des rondes "pour éviter que cela donne des idées à d'autres". Brièvement placés en garde à vue, les cinq jeunes font l'objet d'une réparation pénale, a rapporté SudOuest.fr qui a révélé l'histoire.

01.11-lama.twitter

© Capture d'écran - Twitter

Un compte Twitter et une page Facebook. La blague potache a depuis fait le tour du web. Outre le partage des photos de la virée de l'animal, un compte twitter parodique a été ouvert au nom de Serge Le Lama. "Camélidé adulte, adore les virées nocturnes. Abonnement tbc (la régie des transports locale) en règle. Compte Officiel. Juré, craché", peut-on lire dans la description du compte sur le site de microblogging. Autre page à succès, un groupe Facebook en soutien aux cinq étudiants, sur la mode de la page de soutien au bijoutier de Nice qui avait défrayé la chronique en septembre dernier, a été créé et rassemblait vendredi soir près de 208.000 "j'aime". Interrogé par SudOuest.fr, Mathieu, un des cinq jeunes, explique vendredi qu'il reste étonné par le buzz créé autour de "ce délire".  "Heureusement, on n'aura pas eu de préjudice, et finalement on aura eu un peu de pub", conclut pour sa part, philosophe, le directeur du cirque.