Un instit condamné à un mois ferme

  • A
  • A
Un instit condamné à un mois ferme
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’enseignant de Saint-Pathus était jugé pour détention d’images pédopornographiques.

Un homme de 52 ans, maître d'école en CE2 à l’école primaire Vivaldi, à Saint-Pathus, a été condamné mercredi à 12 mois de prison dont 11 avec sursis pour "détention de l'image d'un mineur présentant un caractère pornographique du 12 septembre 2007 au 11 septembre 2010". Des faits passibles de trois ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende.

Il ne peut plus être au contact des mineurs

L’instit avait été interpellé le 13 septembre, au sein de l’école primaire de Saint-Pathus. Sur son ordinateur personnel, la police avait trouvé 15.000 clichés à caractère pédopornographique montrant des enfants d’une dizaine d’années, nus, pour certaines à caractère homosexuel, ainsi que deux films à caractère pédopornographique.

En plus de sa condamnation, l'instituteur est soumis à un suivi socio-judiciaire pendant sept ans. Il lui est aussi interdit d’exercer toute activité professionnelle ou bénévole au contact de mineurs. Arrêté le 13 septembre dernier, l'enseignant a déjà purgé un mois de détention provisoire. Il va donc sortir de prison ce mercredi.

Peu de temps avant, l’enseignant avait été arrêté, à la mi-août, dans les Alpes-de-Haute Provence, sur son lieu de vacances. Il se trouvait dans un camp naturiste et photographiait des enfants.

A l’école primaire Vivaldi, l’arrestation avait choqué les parents d’élève. Le professeur, qui exerçait depuis 25 ans, était unanimement apprécié aussi bien par sa hiérarchie que par les élèves.