Un Français sur quatre stressé par Noël

  • A
  • A
Un Français sur quatre stressé par Noël
Près de quatre Français sur dix (37%) se déclarent stressés à l'approche de Noël.
Partagez sur :

Selon un sondage, la moitié des Français considère les achats de cadeaux comme une véritable "corvée".

Une "corvée". Près de quatre Français sur dix (37%) se déclarent stressés à l'approche de Noël, et près de la moitié considère les achats de cadeaux comme une véritable "corvée", selon une étude d'OpinionWay pour le site PriceMinister publiée mardi. Cela représente une augmentation de sept points par rapport à l'an dernier, indiquent les auteurs de l'étude.

Les femmes plus angoissées. Souvent en première ligne pour la réalisation de la majorité des préparatifs de Noël, les femmes sont les plus angoissés. 42% d'entre elles font part de leur stress pendant cette période, soit une hausse de neuf points par rapport à l'an dernier. Les personnes de 35 à 49 ans (42%), les CSP- (45%) et les foyers avec enfants (41%) sont également particulièrement touchés par ce phénomène. Résultat: pour près de la moitié des Français (46%), l'achat des cadeaux de Noël apparait désormais comme une véritable "corvée".


Un budget serré. Cause principale du stress de Noël: le budget de plus en plus contraint, qui oblige les Français à "ruser" pour pouvoir malgré tout faire plaisir à ses proches. Une étude Ipsos/Poulpéo indiquait lundi qu'un Français sur cinq se déclarait "inquiet" des dépenses que vont occasionner les fêtes de fin d'année. "La crise touche toujours plus rudement les Français (...) pour qui Noël devient plus synonyme de stress et de contrainte", explique Olivier Mathiot, cofondateur de PriceMinister (groupe Rakuten).

Des dépenses en baisse. Cette année, 28% des Français indiquent devoir réduire à nouveau leur budget pour les fêtes du fait de la crise. Cette année, 21% des Français consacreront moins de 100 euros aux cadeaux de Noël, 50% dépenseront entre 100 et 300 euros, tandis que 29% iront au delà des 300 euros.

123, sur le même sujet

CHRONIQUE - Les courses de Noël, c'est maintenant !

BUDGET - Les Français seront prudents

PHOTOS - Le grand sapin installé à Strasbourg

INÉDIT- Quand le père Noël saute à l'élastique