Un Français sur cinq a trop de cholestérol

  • A
  • A
Un Français sur cinq a trop de cholestérol
Près d'un tiers des 45-65 ans présenteraient un excès de cholestérol.@ MAXPPP
Partagez sur :

La Haute autorité de santé préconise un régime alimentaire pour traiter l'excès de cholestérol.

L'info. L'Institut de veille sanitaire tire la sonnette d'alarme. Selon une étude parue mardi dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire, un adulte sur cinq en France aurait un excès de cholestérol dans le sang, ce qui présente un facteur de risque pour les maladies cardiovasculaires.

>> A LIRE AUSSI : La lutte anti-cholestérol coûte (trop) cher

Le "mauvais" cholestérol en cause. Pour cette étude, c'est le taux de cholestérol de type "LDL" -souvent décrit comme le "mauvais cholestérol", l'inverse du "bon" de type "HDL"- qui a été mesuré par des prises de sang sur un échantillon national de près de 2.000 personnes, âgées de 18 à 74 ans et vivant en France métropolitaine (hors Corse). Parmi celles-ci, 19,6% affichent un taux de cholestérol LDL de plus d'1,6 gramme par litre (g/l) de sang, ce qui est considéré comme le seuil de l'hypercholestérolémie LDL, à savoir l'excès de cholestérol qui peut déboucher au fil des années sur des accidents cardiovasculaires.

Le taux monte à plus de 30% pour ceux qui ont entre 45 et 65 ans (31,5% pour les 45/54 ans et 31% pour les 55/64 ans), avant de reculer un peu à 28,2% pour les 65/74 ans, selon ces chiffres tirés de l'Etude nationale nutrition santé (ENNS) datant de 2006-2007.

Un sur six prend des médicaments.Toujours selon cette étude, un Français sur six prendrait des médicaments pour traiter son taux de Cholestérol, une proportion qui grimpe à un sur trois chez les plus de 65 ans. Une bonne nouvelle, puisque depuis plusieurs années, la Haute autorité de santé recommande de ne pas prescrire systématiquement un traitement médical, mais de privilégier le régime alimentaire et l'exercice. 

>> A LIRE AUSSI : Les médicaments anti-cholestérol inutiles ?