Un "faux Paris" pour tromper les Allemands

  • A
  • A
Un "faux Paris" pour tromper les Allemands
Vue d'ensemble du Paris fictif pensé fin 1917@ Ptak Science Books
Partagez sur :

Fin 1917, les autorités françaises ont planifié une fausse ville pour tromper les pilotes ennemis.

Le projet était fou : construire un "double de Paris" pour leurrer les bombardiers allemands. A la fin de la Première guerre mondiale, le gouvernement français avait imaginé quatre projets pour bluffer son ennemi, selon le blog anglais, PtakScience Books, qui a lui-même publié des cartes et des photos tirées de la revue anglaise The Illustrated London News du 6 novembre 1920 intitulée : Un faux Paris à côté de Paris, une ville créée pour être bombardée.

Des fausses gares, les grands boulevards, la place de l’Etoile

 Baptisées A1, A2, B2 et C, elles se situaient à l’est de la capitale entre Chelles et Torcy, au Nord, au-delà de Saint-Denis, ou encore au Nord-Est, entre Fontenay-en-Parisis et Villepinte.  Dans cette zone, appelée "le faux objectif de l’Orne de Merlu", l’ingénieur Fernand Jacopoazzi, (premier illuminateur plus tard de la Tour Eiffel), avait commencé à concevoir un système de faux trains lumineux, entrant dans une fausse gare de l’Est .

Mais le plus crédible de ces leurres, raconte le blog anglais, était situé au nord-ouest de Paris : entre les Yvelines et le Val d’Oise. Les ingénieurs français avaient imaginé les moindres détails : "de fausses rues bordées de lampes électriques, de fausses gares, de fausses usines et une fausse population qui attend de se faire bombarder par de vrais Allemands". Dans ce secteur, ils avaient même reproduit  un bras de Seine, les grands boulevards ainsi que les places de l’Etoile et de l’Opéra.

Une efficacité non mesurée

Ce Paris fictif est partiellement construit fin novembre 1918, mais l'armistice du 11 Novembre ne laissera pas le temps d' en mesurer l’efficacité. Sur la photographie ci-dessous, datée de 1920, on voit une file de baraquements encore debout deux ans après l'armistice. Ils devaient passer pour une ligne de chemins de fer, le jour, et un train illuminé, la nuit.

faux paris

© The Science Book

Dans un autre contexte, près 40 ans plus tard, une autre ville fictive sera construite dans le désert du Nevada. Survival town sera détruite par un essai nucléaire.