Un détenu libéré par erreur après un couac entre services

  • A
  • A
Un détenu libéré par erreur après un couac entre services
Le détenu est reparti libre, par erreur, du tribunal de Bobigny@ MAXPPP
Partagez sur :

COUAC - Le prisonnier est arrivé menotté au tribunal de Bobigny. Il en est reparti libre, par erreur, en raison d'un manque de communication entre services.

L'INFO. Sa visite au tribunal lui aura été profitable. Un détenu de la maison d'arrêt de Villepinte a été relâché par erreur après une convocation au tribunal de Bobigny, raconte France Info. Un magistrat avait demandé à voir l'homme et quatre autres personnes dans une affaire "d'abus de confiance" suivie par la Police aux frontières. 

Il devait, bien sûr, retourner en prison. Enfermé pour une autre affaire, le détenu est le seul à arriver menotté au tribunal, puisque les quatre autres personnes arrivent libres. Après l'entrevue avec le juge des libertés et de la détention, il est décidé qu'un procès se tiendra le 17 juillet et que les hommes peuvent repartir libres, sous contrôle judiciaire. Sauf, évidemment, le détenu qui doit retourner en prison.

A la sortie du bureau, ce n'est pas exactement ce scénario qui s'est dessiné. Le détenu repart libre, sans que personne ne s'étonne.

"Un défaut de coordination". Selon France Info, une dysfonctionnement entre les services est à l'origine de cette bourde judiciaire. Le dépôt du tribunal, où doivent patienter les détenus convoqués, aurait notamment mal enregistré les détails du trajet du prisonnier. Le parquet de Bobigny a évoqué "un défaut de coordination entre les services de police de la PAF et le dépôt du tribunal n'a pas permis que cette personne réintègre la maison d'arrêt sous escorte".

Récemment, deux affaires de libération de détenus avaient défrayé la chronique. Les deux hommes, emprisonnés dans deux affaires bien distinctes dans des régions différentes, avaient retrouvé la liberté pour un fax mal réceptionné. L'une de ces histoires s'était également déroulée au tribunal de Bobigny.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

ENCORE UN - Nouvelle libération d'un détenu après un problème de fax

EPINAL - Une détenue libérée après une erreur de fax

BOBIGNY - Libéré faute d'encre dans le fax