Un dernier adieu à Antoine et Vincent

  • A
  • A
Un dernier adieu à Antoine et Vincent
Les funérailles d'Antoine de Léocour et de Vincent Delory auront lieu à 15 heures, à Linselles (Nord).@ REUTERS
Partagez sur :

Les obsèques d'Antoine de Léocour et Vincent Delory ont eu lieu en présence de Nicolas Sarkozy.

La petite commune de Linselles a rendu un dernier hommage à Antoine de Léocour et Vincent Delory. Leurs obsèques ont eu lieu lundi après-midi en l'église Notre-Dame de Linselles en présence de Nicolas Sarkozy.

Des centaines de personnes avaient pris place sur le parvis pour suivre la retransmission sonore de la cérémonie, alors que l'église était comble, avec 600 personnes installées à l'intérieur. Outre le président de la République, la maire de Lille Martine Aubry, l'ex-Premier ministre et ancien maire de Lille Pierre Mauroy et le député du Nord Jean-Louis Borloo assistaient également à la cérémonie, parmi les nombreux anonymes.

"Subitement, ton ciel s’est assombri cette soirée du 7 janvier 2011 pour devenir complètement noir. Invite-nous maintenant à lever les yeux au firmament, pour découvrir cette nouvelle étoile que tu es devenue", a lancé la soeur de Vincent.

"La violence a broyé l’amour et l’amitié"

La cérémonie, sobre et digne, a été marquée par les paroles très fortes de monseigneur Ulrich, archevêque de Lille, qui a fustigé "la bête immonde du terrorisme" : "Ceux que nous aimons ont été lâchement abattus. La violence a broyé l’amour et l’amitié. Que dire, quand l’horreur semble plus forte ? Oui, vraiment, les mots nous manquent".

A l'issue de la cérémonie, les deux cercueils sont sortis de l'église portés par les amis proches d'Antoine et de Vincent. Antoine de Léocour a été inhumé dans l'après-midi au cimetière communal de Linselles, alors que Vincent Delory devait être inhumé mardi à Gravelines.

Enlevés dans un restaurant français de Niamey, capitale du Niger, les deux amis, âgés de 25 ans, avaient été retrouvés morts après un assaut des forces françaises contre leurs ravisseurs. Antoine de Léocour, qui travaillait pour une ONG en Afrique, devait se marier avec Rakia, une jeune femme du pays. Son ami, Vincent Delory l'avait rejoint pour participer à son mariage.