Un député veut plafonner les jackpots

  • A
  • A
Un député veut plafonner les jackpots
Un député UMP propose à la Française des Jeux de plafonner les gains du 1er rang à 30 millions d'euros.
Partagez sur :

L'élu alsacien propose de mieux répartir le total des gains entre tous les joueurs.

Faut-il plafonner les montants des gros lots ? Pour Eric Straumann, député UMP du Haut-Rhin, la réponse est oui. Il a d'ailleurs écrit vendredi un courrier à la Française des Jeux pour qu'un plafonnement des gains à 30 millions d'euros soit mis en place.

La date n'a pas été choisie au hasard. Car vendredi soir, au moins 146 millions d'euros sont mis en jeu pour la cagnotte de l'Euro Millions qui n'a pas été gagnée depuis onze tirages.

"C’est un montant excessif"

"146 millions d'euros, c'est un montant excessif", juge Eric Straumann au micro d'Europe 1. "Mon idée, c'est plus d'argent pour plus de gagnants. Mieux répartir, ça ferait d'autant plus de joueurs heureux", estime le député. Eric Straumann propose ainsi de répartir les sommes gagnées au-delà de 30 millions entre les gagnants des deuxième et troisième rangs.

Pour le député du Haut-Rhin, "les Français ne supportent plus ces excès financiers, que ce soit dans le domaine du jeu mais aussi des salaires".

La FDJ tient à ses jackpots

De son côté, la Française des Jeux rappelle que le jackpot moyen de l’EuroMillions s’élève à 36 millions contre 30 millions pour le Loto. Et l’entreprise tient à ses jackpots. Car, comme l'a expliqué un porte-parole de la FDJ au au journal Le Parisien "il s’agit d’une vraie attente du joueur qui rêve d’un jackpot à l’échelle européenne".