Un collégien sur six a déjà été ivre

  • A
  • A
Un collégien sur six a déjà été ivre
@ MAX PPP
Partagez sur :

LE CHIFFRE. C'est le résultat alarmant d'une étude sur les jeunes et l'alcool publiée mardi.

L'alcool se consomme de plus en plus jeune en France. C'est ce que révèle une étude publiée mardi par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) qui s'est appuyée sur les données fournies par deux enquêtes scolaires internationales (Espad et HSBC). Les chiffres sont alarmants.

69% des élèves de terminale ont déjà été ivres. Le résultat des deux enquêtes menées auprès de plus de 10.000 élèves montrent que  7% des élèves de 6e admettent avoir déjà été ivres, un taux qui atteint 69% pour les élèves de terminale. Dans la dernière classe de lycée, un élève sur quatre avoue boire de l'alcool plus de deux fois par semaine, alors qu'ils n'étaient de 3% en 4e.

Premiers verres en 6e. Six élèves de 6e sur dix reconnaissent avoir déjà consommé de l'alcool, souvent d'ailleurs dans un cadre familial. L'alcool est la "substance psychoactive la plus précocement expérimentée à l'adolescence", selon l'étude.

Des changements de comportement. Pour Philippe Batel, médecin alcoologue à l'hôpital Beaujon, interrogé par Europe 1, cette étude témoigne d'un changement du rapport des jeunes à l'alcool. "Auparavant, l'ivresse était un accident d'alcoolisation", explique-t-il. " Aujourd'hui, la "défonce", c'est ce qu'ils recherchent. Le vocabulaire qu'utilisent ces jeunes est très significatif : c'est celui qu'on entendait autrefois dans la bouche des cocaïnomanes."

L'étude publiée par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire :

Cidre et champagnes, prisés des collégiens. Les boissons alcoolisées les plus prisées varient en fonction de l'âge: le cidre et le champagne arrivent en tête chez les collégiens, tandis que les lycéens mentionnent les bières et les alcools forts, avec un petit bémol chez les jeunes filles en ce qui concerne la bière.

Que faire quand son enfant rentre ivre d'un soirée ? Selon Philippe Batel, le premier conseil à donner aux parents est de ne pas trop penser à leur propre expérience. En effet, les jeunes ne boivent plus comme il y a 20 ans. En revanche, le médecin recommande d'attendre le lendemain que le jeune ait dessaoulé pour lui faire raconter sa soirée. Selon lui, après avoir un peu fanfaronné, un adolescent admet souvent les mauvais côtés de l'ivresse.

# SITES REFERENCES

Europe1.fr a sélectionné deux sites références sur la prévention de l'alcool chez les jeunes. Un pour les élèves et un pour les parents.

raidblue, alcootest

© Capture Raidblue.ch

Raid Blue, pour les élèves. Edité par la Croix Bleue suisse, le site raidblue.ch regorge d'informations utiles sur l'alcool et la consommation d'alcool, à travers des articles courts et bien illustrés. Un alcootest en ligne complet est disponible sur le site, et sur l'appli pour smartphones développée pour "toucher au plus près son public cible" et "l'informer" sans "être moralisateur".
>> Plus d'informations sur Raidblue.ch.

site, prevention, alcool, alcool et parents

© Caputre alcooletparents.com

Alcool et parents, pour les parents. Très pratique, ce site distille informations et conseils pour les parents grâce à l'intervention de spécialistes. Sa rubrique "que faire si", qui part de situations concrètes pour adopter la bonne réaction, est très instructive. La chaîne YouTube du site complète bien l'offre avec des interviews courtes et utiles d'experts.
>> Plus d'informations sur alcooletparents.com.