Un collège traditionaliste privé d’élèves

  • A
  • A
Un collège traditionaliste privé d’élèves
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les parents des élèves d’un collège Bordeaux doivent retirer leurs enfants, suite aux Infiltrés.

Les dérives de cet établissement avaient été montrés du doigt lors d’un reportage des Infiltrés sur France 2. Le recteur de Bordeaux a annoncé jeudi qu'il venait de mettre en demeure les parents d'élèves d’un collège catholique traditionnaliste d'inscrire leurs enfants dans un autre établissement à cause de carences dans l'enseignement.

Lors de récents contrôles, les inspecteurs d'académie ont constaté de gros écarts par rapport à l'enseignement classique. Notamment en cours de sciences ou d'histoire. Par exemple, dans un cours sur la Seconde guerre mondiale, le général de Gaulle est présenté comme un "déserteur" quand le maréchal Pétain fait figure de héros. Une partie des Infiltrés diffusé sur France 2 le 27 avril, montrait des élèves de l'école Saint-Projet tenant des propos racistes et antisémites.

L'éducation nationale n'a pas le pouvoir fermer le collège car c'est une école hors contrat. La vingtaine de familles concernées doivent donc inscrire leur enfant dans une autre école pour la rentrée de septembre. S'ils refusent, ils risquent jusqu'à 6 mois de prison et 7500 euros d'amende.

Vingt-six familles traditionalistes, parents d'élèves de l'école Saint-Projet à Bordeaux, avaient déposé début mai deux plaintes contre les auteurs et diffuseurs du reportage.