Un chantier "digne des siècles passés" découvert

  • A
  • A
Un chantier "digne des siècles passés" découvert
@ DICOM
Partagez sur :

Les deux gérants, qui exploitaient jour et nuit une dizaine d'ouvriers sur le chantier d'un restaurant en Vendée, ont été arrêtés.

Ils sont soupçonnés d'avoir fait travailler des ouvriers dans des conditions indignes. Deux gérants de société, qui exploitaient jour et nuit une dizaine d'ouvriers d'origine asiatique sur le chantier d'un restaurant à Fontenay-le-Comte, en Vendée, ont été interpellés et placés en garde à vue, a-t-on appris lundi auprès de la gendarmerie.

Logés au milieu de la poussière et des gravats. Les ouvriers, arrivés d'Italie, travaillaient pour le compte d'une société italienne créée exclusivement pour construire le restaurant en deux mois, à un prix "imbattable", ont précisé les gendarmes. Les ouvriers étaient ainsi obligés "à un travail quasi permanent, jour et nuit, digne des siècles passés", selon la même source.

Les gendarmes, qui effectuaient un banal contrôle de chantier dans le cadre de la lutte contre le travail illégal, ont découvert huit ouvriers d'origine asiatique "totalement exploités" et vivants "dans des conditions déplorables, logés et se nourrissant sur place à même le chantier au milieu de la poussière et des gravats", ont-ils indiqué dans un communiqué.

Poursuivis notamment pour "traite d'êtres humains". Le contrôle a été effectué en novembre dernier mais l'audition du gérant de la société italienne s'est déroulée la semaine dernière. Ce dernier, ainsi que le donneur d'ordre, également gérant du restaurant, sont poursuivis notamment pour "traite d'êtres humains", "travail illégal" et "conditions d'hébergement indignes". Ils seront convoqués le 30 juin devant le tribunal correctionnel de la Roche-sur-Yon.