Un chalutier pirate devient corsaire

  • A
  • A
Un chalutier pirate devient corsaire
@ CAPTURE D'ECRAN LE TELEGRAMME
Partagez sur :

Le bateau, saisi par la justice, est transformé pour devenir patrouilleur dans l'Océan indien.

Le Malin porte bien son nom. Ce bateau de pêche, saisi par la justice pour pêche illégale, va devenir un leurre contre les pirates de l'Océan indien. Il est en train d'être transformé en Bretagne en patrouilleur de haute-mer, rapporte Le Télégramme.

Plus de poissons mais des mitrailleuses

Difficile de passer à côté du Malin dans le port de Concarneau : avec ses 50 mètres, c'est le plus grand bateau. Depuis le mois de décembre, Le Malin subit un léger lifting. S'il va bien garder son look de bateau de pêche, les deux mitrailleuses, l'armurerie et les soutes à munition dont il va être doté, vont en faire un véritable bateau de guerre.

Regardez ces images du Malin, tournées par Le Télégramme :





















Lutter contre les pirates

Les travaux devraient être terminés d'ici au mois d'août prochain. Le Malin sera alors basé à La Réunion et sillonera l'Océan indien. Objectif affiché : participer à des missions de contrôle de la pêche ou de lutte contre la pollution. "Il pourra également riposter et fera respecter le droit s'il est confronté à la piraterie qui sévit particulièrement dans sa zone d'intervention», a indiqué la Direction générale de l'Armement au Télégramme.

Officiellement, pas de piège donc. Mais en conservant l'aspect de bateau de pêche du Malin, la Marine avait sûrement une idée derrière la tête. "Il est tentant de penser que des assaillants se méfient moins d'un navire gardant la silhouette d'un bateau de pêche", écrit ainsi Le Télégramme.