Un cas de méningite mortel à Lille

  • A
  • A
Un cas de méningite mortel à Lille
Après la découverte de deux cas de méningite à Lille, des traitement préventifs ont été distribués et des personnes ont été vaccinées.@ MAXPPP
Partagez sur :

Une étudiante de 20 ans est morte jeudi, tandis qu'un autre cas était signalé.

Un an après une vaste campagne de vaccination à Lille, la méningite est de retour. Une jeune femme est décédée jeudi, d'une méningite de type C. Agée de 20 ans, elle étudiait à l'Edhec et était d'origine marocaine. Un second cas a été signalé chez un étudiant d'une autre école. Il fréquentait les mêmes lieux que la victime, selon l'Agence régionale de santé (ARS).

Des traitements préventifs distribués

Dès le signalement du premier cas, le 6 octobre, l'ARS a distribué des traitements préventifs antibiotiques à toutes les personnes ayant pu être en contact avec la malade. Elle a également effectué, "dans certains cas, une vaccination".

A la demande de l’ARS, les directions des écoles ont recommandé aux étudiants de se faire vacciner, et de se rapprocher de leur médecin traitant.

Les étudiants de Lille déjà touchés en 2010

Les analyses réalisées sur la victime indiquent que la souche (un méningocoque de type C) est identique à celle identifiée en 2010 parmi la population étudiante de l’Université catholique de Lille.

A l'époque, au moins quatre cas de méningite avait été signalés et une vaste campagne de vaccination, à destination des 22.000 étudiants de l'Université catholique de Lille, avait été menée.