Un bébé phoque se réfugie dans un jardin

  • A
  • A
Un bébé phoque se réfugie dans un jardin
Partagez sur :

L'animal était épuisé par la houle des derniers jours. Le centre Océanopolis l'a pris en charge.

Un bébé phoque âgé d'environ deux mois, épuisé par la houle des derniers jours, s'est réfugié dans le jardin d'une villa de la côte sud de la Bretagne où les pompiers sont venus le chercher, a-t-on appris mercredi auprès des sauveteurs.

Le petit phoque gris, une femelle qui pèse 14 kilos, a été vu mardi par des passants dans un jardin de Clohars-Carnoët, petite ville du Finistère proche de Lorient, alors que le secteur était en vigilance orange pour risque de fortes vagues. Alerté, Franck Cornou, sapeur-pompier volontaire de Quimperlé, est intervenu avec un collègue pour récupérer le mammifère dans le jardin de la villa, distant d'une centaine de mètres de la mer.

"On ne savait pas trop comment s'y prendre, c'était la première fois qu'on avait affaire à ce genre d'animal",  a déclaré M. Cornou à l'AFP. "Elle cherchait à se défendre, elle montrait les dents". Les deux pompiers sont finalement parvenus à capturer le phoque avant de le placer dans une cage et de l'emmener à la caserne de Quimperlé, où des employés du centre marin Océanopolis de Brest sont venus le chercher.

"Il va bien, il est un peu fatigué, mais ses chances de survie sont bonnes", a indiqué Sami Hassani, responsable du laboratoire d'étude des mammifères marins d'Océanopolis. L'animal va pouvoir se reposer quelques semaines avant d'être relâché en mer, a précisé Sami Hassani.

Chaque année, le centre Océanopolis récupère en moyenne une vingtaine de phoques échoués sur les côtes bretonnes ou de la mer du Nord jusqu'au pays basque. Certains peuvent venir des côtes britanniques, voire d'Irlande, selon le spécialiste.