Un bain glacial pour bien commencer 2012

  • A
  • A
Un bain glacial pour bien commencer 2012
@ MAXPPP
Partagez sur :

Tradition respectée dans le Nord, où de nombreux fidèles ont participé au "bain des givrés".

La tradition a été respectée : des centaines de baigneurs ont réalisé dimanche leur premier plongeon de l’année, notamment à Fouesnant, dans le Finistère, et à Dunkerque, dans le Nord.

"Trop facile" à cause de la température

Environ 400 personnes se sont risquées dans l'eau froide pour le traditionnel "bain des givrés", sur la plage de Malo-les-Bains à Dunkerque. Grâce probablement à un temps très clément et une température de l'air au-dessus des 10 degrés, ils étaient donc le double de l'an dernier à entonner des chants de carnaval, dans une ambiance festive, avant de se jeter à l'eau, parfois vêtus de tenues extravagantes aux couleurs criardes.

Par un temps gris mais sec au moment du bain, l'eau, à marée basse, était un peu moins froide que d'habitude, ce dont certains baigneurs, amateurs de sensations fortes, ont feint de se plaindre, déplorant sur le ton de l'humour un cru "trop facile".

300 baigneurs à Fouesnant

Même constat à Fouesnant, où près de 300 personnes âgées de 11 à 75 ans, selon les organisateurs, ont participé samedi à la traditionnelle "baignade des otaries", organisée depuis 7 ans entre Noël et le Nouvel An sur la plage de Cap Coz.

Déguisés pour certains en père Noël, en clown, en banane, en Superman, ou encore en bigoudène, grimés en président Sarkozy, les baigneurs se sont élancés au son du biniou dans une eau à 10 degrés, alors que le thermomètre de l'air affichait 13 degrés. En 2010, ils n'étaient que 145 à braver une eau à 6 degrés et un air à 0 degré, l'édition la plus froide.

Des givrés à l’étranger aussi

Cette tradition a également été respectée à l’étranger, que ce soit à Berlin, en Ecosse ou encore aux Pays-Bas. Quelque 10.000 Néerlandais se sont baignés dans l'eau glacée de la mer du Nord à Scheveningen, près de La Haye.

Les baigneurs, vêtus en plus de leur maillot d'un bonnet et de gants oranges offerts par l'organisation, se sont rués vers la mer à midi en criant, chantant et riant, pour sortir quelques secondes plus tard de l'eau qui était à 8 degrés Celsius.

"C'est vrai que c'est fou de faire cela, mais une fois sorti de l'eau, on se sent vraiment bien", a assuré Tjerk Drouen, 38 ans, les joues rougies par le froid, avant de lancer : "pas mal pour commencer l'année vous ne trouvez pas?".