Un apéro mais sans juifs, ni musulmans

  • A
  • A
Un apéro mais sans juifs, ni musulmans
@ MAXPPP
Partagez sur :

Alcool et charcuterie sont au menu d’un rassemblement organisé via Facebook.

C’est ce qu’on appelle un apéro pas convivial. Une page Facebook propose un grand rassemblement, vendredi, dans le quartier de la Goutte d’or à Paris autour du thème "saucisson et pinard". Une manière de trier sur le volet les participants.

En effet, l’initiatrice de cette opération, Sylvie François, entend, à travers ce thème, lutter contre l’islamisation du quartier. "Je suis née à la Goutte d’or et ce quartier est en train de s’islamiser de manière ostentatoire", a expliqué la jeune femme sur Europe1, lundi midi, au micro de Jean-Marc Morandini. Du côté des musulmans du quartier, le message passe mal.

"C'est de la provocation", expliquent certains d'entre eux venus regarder le match de foot Italie-Paraguay dans un bar :

Laïc ou raciste ?

Une triste méthode déjà employée par certaines organisations proches de l’extrême droite qui avaient mis en place un système de soupe populaire au cochon afin d’éviter que tout musulman ou juif puisse en profiter. Ces opérations avaient été jugées discriminatoires par le Conseil d'Etat.

Plusieurs groupes proches de l'extrême droite, comme Riposte laïque ou Bloc identitaire, soutiennent le projet de rassemblement de Sylvie François. Elle précise vouloir organiser une "protestation joyeuse, festive, conviviale contre la privatisation à des fins religieuses" de certaines rues du quartier qui "sont bloquées à la circulation à chaque prière du vendredi". Il s'agit, dit-elle, de se mobiliser face aux "adversaires résolus de nos vins de terroir et de nos produits charcutiers".

Vers une interdiction ?

Ce projet d'apéritif géant suscite l'émoi d'une partie de la gauche. Sur Europe 1, Dominique Sopo, président de SOS Racisme, a dénoncé par avance un événement "haineux, très nettement connoté antiarabes, antimusulmans". Dans le sillage de SOS-Racisme, des élus du Parti de gauche et du Parti communiste ont dénoncé lundi cette initiative.

Pour le Parti de gauche, qui demande à la préfecture d’interdire l’évènement, derrière l'appellation "saucisson et pinard a priori inoffensive, se cache une grossière provocation visant à créer des incidents avec les habitants et les commerçants du quartier".

"Ni populaire, ni festif, ni laïc ni républicain, ce rassemblement s'annonce comme haineux, violent et raciste. Il ne doit pas être toléré", écrivent les élus parisiens du PG. Le Parti communiste dénonce dans un communiqué une "manoeuvre grossière aux relents racistes", qui a pour but de "dresser les communautés les unes contre les autres". La préfecture a fait savoir que la décision était en préparation et serait communiquée mercredi soir ou jeudi matin.

Plus triste encore que l’idée même d’organiser un tel évènement : le nombre de personnes prêtes à y participer. Plus de 3.650 se sont déjà inscrites sur la page Facebook de cet anti-apéro…

REAGISSEZ - Etes-vous choqué par l'organisation d'un tel évènement ?