Un 14 juillet plein d'émotion

  • A
  • A
Un 14 juillet plein d'émotion
@ MAXPPP
Partagez sur :

Retrouvez les meilleurs moments du défilé du 14 juillet sur les Champs sélectionnés par Europe1.fr

Les Champs-Elysées ont accueilli jeudi la foule des grands jours pour assister à un défilé de 14 juillet marqué cette année par le décès de soldats français en Afghanistan. Comme chaque, après le passage en revue par Nicolas Sarkozy, chef des armées, les troupes à pied, montées, motorisées et aériennes ont foulé l'avenue devant un public nombreux. Europe1.fr vous déroule le film du défilé.

12h10 : Concours de tacles après la prestation des pompiers. "Des pompiers qui font des pirouettes sur la musique de Pirates de Caraïbes. Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu le défilé #14juillet", lâche amusé un spectateur sur le site Twitter. "C'est à quelle heure les montreurs d'ours et les cracheurs de feu ?", ironise un autre. "Le défilé militaire vient de s'interrompre. On a du cirque a la place avec les sapeurs pompiers. Et quelques clowns en tribune officielle…", confirme, moqueur, un troisième internaute.

12h01 : Nicolas Sarkozy salue les pompiers. "Félicitations, c'était magnifique", dit le chef de l'Etat aux pompiers qui viennent de présenter l'animation de clôture. Pendant ce temps, les pompiers restent dans la position finale, donc pour certains perchés en haut d'une échelle en justaucorps blanc...

Les pompiers sur les Champs-Elysées

© CAPTURE D'ECRAN

11h53 : Spectacle de clôture. Les gymnastes de la BSPP ont préparé un spectacle pour terminer en beauté. Accompagnés par la fanfare des pompiers qui jouent la musique de Pirates des Caraïbes, ils ont élaboré une vraie chorégraphie. Grande échelle, casque doré mais aussi justaucorps bleus, blancs ou rouges... Le sex-appeal des pompiers en prend un coup ! Mais il faut tout de même avouer qu'ils sont très doués.

11h51 : 30 hélicos. Les hélicoptères passent au-dessus des Champs et de la rédaction d'europe1.fr. Ils font quand même moins de bruit que les avions.

11h50 : Les pompiers en dernier. Avec leurs beaux camions rouges, les sapeurs-pompiers de Paris qui fêtent cette année leurs 200 ans closent le défilé au sol. On va d'ailleurs les retrouver dans quelques minutes pour l'animation de clôture qui risque d'être assez drôle...

11h45 : Les légionnaires vus du web. "Est-ce que c’est moi, où les légionnaires ne savent vraiment pas chanter ? », lance un internaute sur Twitter. Un sentiment largement partagé par les Twittos qui s’interrogent également sur la tenue vestimentaire de ces légionnaires : "Ils sont habillés par Jean-Paul Gauthier", ironise un fan du couturier. "Non, en fait, ce sont des tabliers de bouchers", renchérit un autre internaute.

11h33 : Des chevaux sous le moteur. Les camions viennent maintenant écraser les crottins laissés par les chevaux sur l'avenue des Champs-Elysées.

11h31 : Concert de sabots. La cavalerie de la Garde républicaine passe devant la tribune présidentielle au trot - sauf quand les chevaux s'emballent... Chaque escadron à des chevaux de robe différente.

defile 14 juillet legion etrangere MAXPPP

© MAXPPP

11h25 : Les chouchous du public. Les soldats de la Légion étrangère sont les derniers à défiler à pied puisqu'ils marchent plus lentement que les autres unités : alors que les autres soldats ont une cadence de 120 pas par minute, les légionnaires marchent à 88 pas par minute. Les pionniers du 1er régiment étranger portent comme d'habitude le tablier en cuir, la hache et le képi blanc. Autre signe distinctif : la barbe fournie ! Eux-aussi défilent en chantant suivis de leur musique.

11h23 : Des pompiers du bout du monde. 19 pompiers monégasques ont quitté leur Rocher et leur nouvelle Princesse pour venir défiler. Ils sont accompagnés par 19 pompiers chiliens.

"Souvenir" d'un journaliste de France 2 posté sur Twitter

© CAPUTRE D'ECRAN STORIFY

11h20 : Les journalistes s'envoient en l'air. Le journaliste de France 2 Amaury Guibert a participé au défilé aérien dans le cockpit d'un des appareils qui a ouvert le défilé. Il a posté un petit "souvenir" sur Twitter.

11h18 : Défilé de Shrek. Le Module de commandement des forces aériennes défile avec le visage peint en vert et noir. Pas l'air sympathique du tout ! Ça doit faire bizarre de se retrouver en face d'eux...

11h17 : Sélection de vacheries du net. "J'aime bien le défilé. Le seul truc qui manque à mon bonheur, c'est un commentaire intelligent", lâche une internaute, tandis qu’un autre note : "Quand Jean-Claude Narcy commente sur TF1, j'ai l'impression que le son de ma télé est en noir et blanc..." Pendant ce temps là, @RaphaelleRicci, elle, attend "les majorettes avec impatience !".

11h10 : Du marquisien à Paris. Le 133 soldats du 2ème RIMA de la Sarthe défilent en chantant un chant des îles Marquises, Napoka kiu. Ça a beau être un chant guerrier, c'est quand même beaucoup plus joli que le chant très martial des sous-officiers d'active.

11h10 : Les ronchons de Facebook. Sur Facebook, Docteur Blogue n’apprécie que modérément le défilé des Champs-Elysées : "Quelle joie de voir nos impôts défiler pour le 14 juillet", écrit-il, tandis que’Aléato, lui, se fait plus direct encore : "le 14 juillet, c’est naze !"

11h03 : Des soldats partout. Les internautes qui n’assistent pas, devant leur télé, au défilé du 14 juillet notent que, dans le métro parisien, "c’est blindé de militaires sexy". Les autres relèvent les euphémismes de TF1 qui commente en marge des manifestations : "cette année, le président Moubarak n’est plus en fonction".

11h02 : Encore du chant. Les élèves de l'école des sous-officiers d'active défilent eux aussi en chantant. "Jeune commandant" est un peu moins joli et mélodieux que le chant de leurs collègues tout à l'heure.

11h00 : La Gendarmerie fait sa pub. La représentante de la Gendarmerie nationale qui participe aux commentaires sur TF1 a déjà réussi à placer deux fois depuis le début du défilé que la Gendarmerie recrutait...

10h57 : Petit tacle politique du 14 juillet. Nicolas Dupont-Aignan, le président de Debout la République, se fait acerbe sur Twitter : "On est davantage fier de notre armée, que du pouvoir qui s'amuse avec elle."

Nicolas Dupont-Aignan sur Twitter pour le 14 juillet.

© CAPTURE D'ECRAN TWITTER

10h54 : Les belles voix des soldats. Les élèves de l'école militaire interarmes de Coëtquidan défilent en chantant un chant à la gloire de leur parrain de promotion le Colonel Déodat Du Puy Montbrun qui avait rejoint la Résistance. On n'entend pas grand chose au début...

defile 14 juillet saint cyr MAXPPP 930620

© MAXPPP

10h52 : Les Saint-Cyriens avec leur shako. 200 élèves de dernière année défilent avec le shako bleu surmonté d'un plumet rouge et blanc.

10h49 : Les Polytechniciens en tête. L'école Polytechnique ouvre le "vrai défilé" précise Jean-Claude Narcy sur TF1. 308 élèves défilent avec leur fameux bicorne et l'épée.

10h45 : Le défilé des troupes à pied. Le défilé commence avec les troupes à l'honneur : l'unité de Service militaire adapté et les forces de souveraineté basées outre-mer.

Les internautes sur les Champs-Elysées posent leurs photos sur les réseaux sociaux CARRE

© CAPTURE D'ECRAN STORIFY

10h45 : Souvenirs du défilé. Les internautes sur les Champs-Elysées postent leurs photos sur les réseaux sociaux.

10h41 : Pas de voltige au dessus des Champs. Trois petits avions de voltige closent le défilé aérien. Mais ils n'ont pas eu le droit de faire de démonstration de leur talent au dessus des Champs Elysées. Les pilotes ont pu faire leurs figures - en se mettant sur le dos par exemple - une fois la place de la Concorde passée.

10h40 : Pas de Canadairs. D'habitude des Canadairs participent au défilé aérien du 14 juillet. Cette année, les deux avions de la Sécurité civile qui survolent les Champs-Elysées sont des Dash car les Canadairs sont en opération dans le Sud de la France.

10h37 : La réaction patriote du jour . "C’est la première fois, je suis à Paris pour un 14 juillet. D’habitude, je regarde la cérémonie sur TV5 Monde… C’est une grande fierté pour moi d’être ici, je me sens vraiment Français aujourd’hui", explique à Europe 1, Antoine, un Franco-Américain

Patrouille de France pour le 14 juillet 1

© CAPTURE D'ECRAN DE FRANCE 2

10h34 : La patrouille de France survole Paris. Les neufs avions survolent les Champs-Elysées entre 500 et 600 km/h. On entend le grondement des avions depuis la rédaction d'europe1.fr...

defilé 14 juillet haka MAXPPP

© MAXPPP

10h27 : Haka présidentiel. L'équipe de rugby du "XV du Pacifique" effectue la danse traditionnelle des Maori, le haka, devant le président. On n'a pas l'habitude de voir des soldats avec des colliers de fleurs ou de coquillages autour du cou... Les soldats ont tout de même adapté la chorégraphie : ils n'ont pas fait le signe d'égorgement.

Sur Twitter, ce haka donne aussi lieu à quelques commentaires : "Ils se lâchent nos militaires depuis que Kamel Ouali a repris le truc", écrit un internaute.

10h25 : De jeunes dissidents. Cette année, une chorale d'enfants de Guadeloupe accompagne la choeur de la Garde républicaine pour interpréter le chant des dissidents.

defile 14 juillet ancre marine TF1

© Capture d'écran TF1

10h19 : L'Outre-mer à l'honneur. Le premier tableau de la cérémonie d'ouverture est donné par la musique de l'armée de terre et celle des troupes de marine qui forment une ancre tout en jouant. Puis la compagnie Bourbon se place en forme d'île de la Réunion. Un des soldats tient un fumigène qui représente le Piton de la Fournaise.

10h18 : Des internautes taquins. Sur le site Twitter, les internautes ironisent déjà sur les nouvelles lunettes du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé ou fustigent les commentaires des journalistes de France 2 (un classique sur les réseaux sociaux) notamment quand ils confondent 1964 et 1994.

A noter que le moteur de recherche Google a décidé, lui aussi, de fêter le 14 juillet avec un Doodle très franchouillard : drapeaux et lampions bleus-blancs-rouges s’affichent dès la home du célèbre site.

10h16 : Un cheval nerveux. L'un des chevaux de la Garde républicaine qui accompagne Nicolas Sarkozy s'emballe légèrement au moment où le cortège se sépare en deux place de la Concorde. Le cavalier n'est d'ailleurs pas parti du côté qui lui était normalement destiné.

10h06 : François Fillon s'exprime. Le Premier ministre rappelle que "le 14 juillet est toujours dédié à nos soldats. L'actualité place ce défilé sous le signe de ceux qui sont morts en Afghanistan."

10h04 : La patrouille de France décolle. Les neuf alphajets de la patrouille de France décollent de la base aérienne de Villacoublay. Ils vont ouvrir le défilé aérien à 10h30.

defile 14 juillet vue champs elysées tf1

© Capture d'écran TF1

10h00 : Le président passe les troupes en revue. Nicolas Sarkozy a pris place à bord du "command-car", un véhicule militaire sans toit. Il se tient debout aux côtés de l'amiral Edouard Guillaud, le chef d'état-major des armées.

9h57 : Nicolas Sarkozy arrive. Avant le début du défilé, le chef de l'Etat, également chef des armées, va passer en revue les troupes qui stationnent autour de l'Arc de Triomphe et sur le haut des Champs-Elysées. Il arrive de l'hôpital militaire Percy où il a rendu visite à des soldats blessés en Afghanistan.

defile 14 juillet roselyne bachelot MAXPPP 930620

© MAXPPP

9h57 : Roselyne Bachelot photographe. La ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale prend des photos depuis la tribune présidentielle, sur la place de la Concorde.

Post-it : 54 avions, 30 hélicoptères, 5.035 soldats, 241 chevaux, 82 motos et 275 véhicules vont prendre part au défilé cette année.

9h45 : Les troupes sont prêtes. Toutes les unités qui participent au défilé sont rassemblées autour de la place de l'Etoile et sur le haut de l'avenue des Champs-Elysées en attendant le début du défilé.