Twitter s'invite à l'école primaire

  • A
  • A
Twitter s'invite à l'école primaire
Les 24 élèves de CP de l'école de la providence à Dunkerque adorent Twitter
Partagez sur :

Des élèves de primaire d'une école de Dunkerque utilisent Twitter pour apprendre à écrire.

Alors que Twitter fêtera mercredi le cinquième anniversaire de son ouverture au public, le site de microblogging séduit un public de plus en plus jeune. A l’école de la providence à Dunkerque, les 24 élèves de CP adorent ce nouvel outil. Même s'ils connaissent bien l’alphabet, Twitter leur apprend à comprendre le sens d’une courte phrase de 140 caractères.

"Je me souviens qu'en début d’année on avait eu une grosse araignée", raconte Jean-Roc Masson, professeur des écoles, à l’origine de cette expérience. "Un enfant avait dit "Monsieur je veux l’écrire sur Twitter". Avec le mot araignée, on se retrouve confronté au "gn" qu’ils ne connaissent pas. Ils se mettent en recherche et c’est vraiment très intéressant parce qu’on est dans de la motivation", poursuit l'enseignant.

"Je suis vraiment dans mon objectif écrire, lire. Mon objectif ce n’est pas d’en faire des twittos parfaits", prévient Jean-Roc Masson.

D'autres écoles primaires devraient suivre

Chaque matin, la classe commence par un petit rituel : écrire la date sur Twitter ainsi que l’Epiphanie. Mais cela ne signifie pas qu'il n'y a pas quelques règles à respecter. Les élèves du cours préparatoire doivent être polis avec les abonnés et surtout ne faire aucune faute d’orthographe.

"Ils veulent écrire 'bateau', ça ne les dérange absolument pas d’écrire bato", rappelle le professeur Masson. "Twitter, c’est magique mais ça me permet de donner un argument en disant et bien si, je suis désolé mais il faut savoir que bateau ça s’écrit 'eau', c’est comme ça et pas autrement", conclut l'enseignant.

Cette initiative devrait rapidement faire des émules. Depuis quelques mois, de nombreux professeurs des écoles ont contacté Jean-Roch Masson afin de lancer Twitter dans d’autres écoles primaires.