Tuerie de Chevaline : toujours "aucune certitude"

  • A
  • A
Tuerie de Chevaline : toujours "aucune certitude"
@ Capture d'écran - BBC/YouTube
Partagez sur :

LE POINT SUR L’ENQUÊTE - Alors qu'un portrait-robot doit être diffusé, les enquêteurs nuancent les récentes affirmations de la BBC.

L'INFO. Il pourrait bien être la clé du mystère qui entoure encore, plus d'un après, la tuerie de Chevaline. Dans les prochains jours, les enquêteurs français doivent diffuser le portrait-robot d'un motard aperçu sur les lieux du crime, en bordure d'une route forestière non loin d'Annecy,  en septembre 2012.  Saad al-Hilli, un Britannique d'origine irakienne, sa femme, sa belle-mère et un cycliste français y avaient été assassinés. Une enquête diffusée lundi soir sur la télévision publique britannique BBC présentait ce motard comme le tireur présumé et un conducteur d'un 4x4 aperçu non loin comme son complice. "Ce n'est qu'une hypothèse", martèle cependant le procureur d'Annecy, Eric Maillaud, au  micro d'Europe 1.

22.10 chevaline.tueur.jpg

© Capture d'écran - BBC one/YouTube

Ce que savent (vraiment) les enquêteurs. Le portrait-robot tout d'abord : il montre un homme à la peau plutôt sombre et portant un bouc. Plusieurs témoins l'ont vu, à proximité des lieux du quadruple meurtre, sur une moto de couleur claire et équipée de sacoches. La présence d'un gros 4X4 BMW de couleur sombre, vraisemblablement de modèle X5, est également avérée. Les enquêteurs ont aussi acquis la quasi-certitude qu'un dispositif avait été mis en place pour "pister" Saad al-Hilli. Mais le scénario de la tuerie est quant lui bien loin d'être figé.

procureur chevaline 930

© Max PPP

"Aucune preuve" de l'implication de ces deux hommes. Le procureur est revenu mardi sur la thèse développée lundi dans l'émission Panorama, sur la BBC. "Chacun, médias, témoins se forge une conviction et se dit que c'est nécessairement un motard qui a précédé le véhicule et donc que le tueur est le motard et le conducteur du BMW son complice", constate Eric Maillaud avant de couper : "c'est une hypothèse et cela ne reste qu'une hypothèse".  "Il n'y a aucune certitude que ce motard et ce conducteur du 4x4 soient impliqués dans cette tuerie", précise le magistrat.  "Ils étaient très proches du lieu de la fusillade et ils ne se manifestent pas. On souhaite savoir qui ils sont et les entendre", poursuit le procureur d'Annecy avant de conclure, ferme : "nous n'avons aucune preuve qu'il s'agisse du tueur et de son complice, ni dans quel ordre".

22.10-al.hilli

© Capture BBC one/YouTube

Le frère al-Hilli toujours sous contrôle judiciaire. Outre-Manche, Ziaad al-Hilli, principal suspect et frère du père de famille assassiné, devait quant à lui être interrogé mercredi par les enquêteurs britanniques. Son audition a été repoussée et il reste pour l'heure sous contrôle judiciaire. En attendant de nouvelles analyses fiscales et testamentaires, dans l'hypothèse d'une querelle fratricide sur fond d'héritage familial.

----------------------------------------------------------------

 A LIRE AUSSI :

> HYPOTHÈSE  - Le tueur avait-il un complice ?

> TÉMOIGNAGE -  Le frère clame son innocence

> L’ENQUÊTE - La piste de l'espionnage industriel

> ZOOM - Que devient la famille al-Hilli ?

> LES FAITS - Le scénario de la tuerie de Chevaline

> ZOOM -  Les différentes pistes étudiées