Trop chères "complémentaires santé"

  • A
  • A
Trop chères "complémentaires santé"
@ Maxppp
Partagez sur :

Pour tenir leur budget, crise oblige, les Français réduisent cette part de leur assurance.

Quelles sont les dépenses que tentent de réduire les Français en période crise ? Selon une étude dirigée par assurland.com, qui regroupe 54 assurances, les Français dépensent de moins en moins pour leur complémentaire santé.

L’étude porte sur ces quatre dernières années, et les courbes sont très claires. La part des Français qui choisissent la part de complémentaire santé baisse de 3% alors que la part de ceux qui prennent la moins chère augmente de 5%.

Budget de l’assurance "voiture" stable

Dans le même temps, le budget consacré au budget de l’assurance de la voiture ou de la maison reste le même. 63% des assurés choisissent ainsi une assurance tous risques pour leur véhicule, tandis que 46% préfèrent les garanties renforcées en habitation.

Pour Stanislas Di Vorrorio, le directeur d’assurland.com, les Français ont donc fait leur choix. "On commence à arriver à des coûts moyens d’assurance santé de l’ordre de 650/700 euros qui deviennent chers pour beaucoup de Français en ces temps difficiles économiquement. Et un moment, il faut faire des économies", analyse-t-il.

Les prix flambent plus vite que l’inflation

Parallèlement à ce constat, le directeur d’assurland.com ajoute qu’au cours de ces quatre dernières années, les prix des assurances ont flambé de 1,7% pour l'automobile, de 4,3% pour l'habitation et de 4,8% pour la santé. Le coût des mutuelles de santé a donc progressé largement plus vite que l'inflation, estimée à 1,6% en moyenne annuelle, précise l’étude.

"Il faut le savoir, contrairement à l’assurance auto où plus on est assuré longtemps, plus le coût baisse, en assurance santé c’est le contraire, plus on vieillit, plus les coûts vont augmenter, parce qu’on va avoir des problèmes de santé. Malheureusement, c’est lié à l’âge", constate Stanislas Di Vorrorio.

Le budget de la complémentaire santé reste le plus important pour les ménages français, soit 650 euros par an en moyenne, contre 500 euros pour l’assurance de la voiture et 200 euros pour celle de la maison.