"Trop bon, trop con, Gaston !"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le photographe Gaston Bergeret explique pourquoi il veut être indemnisé pour l’utilisation du cliché.

Propos recueillis par William Gallibert