Travailler le dimanche n'est pas obligatoire

  • A
  • A
Travailler le dimanche n'est pas obligatoire
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le magasin ED doit verser 40.000 euros à trois salariés licenciés pour refus de travailler le dimanche.

L'enseigne de hard discount ED a été condamnée mercredi par le conseil des prud'hommes de Créteil à verser 40.000 euros de dommages et intérêts à chacun des trois salariés licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche.

En 2009, ces trois salariés du magasin ED d'Oyonnax avaient été licenciés pour "non respect des horaires planifiés et insubordination", après avoir informé leur direction qu'ils ne souhaitaient pas travailler le dimanche matin, afin de préserver leur vie familiale.

Deux ans après les faits, Etelvina Fernandez, l'une des trois victimes, apprécie cette petite victoire, mais assure que la situation n'est pas moins compliquée pour elle.

"Dénoncer cette loi qui est mauvaise"

"Ça a été un moment très difficile de ma vie. Aujourd'hui, je n'ai pas de travail, je galère alors que j'ai essayé de me réorienter en passant un CAP de cuisine", confie à Europe 1 l'ancienne salariée d'ED.

"Je sens bien que les portes sont bloquées. A partir du moment où j'ai médiatisé un peu mon histoire, je pense que je fais peur", craint-elle. "Mes deux collègues ont été obligés de partir pour retrouver du travail. Je pense que dans quelque temps, je serai aussi obligée de le faire".

"Un moment très difficile de ma vie" :

 

"Cela me faisait gagner 5,04 euros de plus"

Concernant ces 40.000 euros qui lui seront versés, Etelvina Fernandez assure qu'elle n'a pas intenté cette action devant les prud'hommes pour gagner de l'argent, mais pour "dénoncer cette loi qui est mauvaise", dit-elle.

"J'ai refusé de travailler le dimanche parce que cela me faisait gagner 5,04 euros de plus. Franchement, vous croyez que ça vaut le coup de sacrifier sa famille pou 5,04 euros ?"