Trappes : la femme au niqab condamnée

  • A
  • A
Trappes : la femme au niqab condamnée
Le contrôle de police mouvementé de cette jeune femme avait ensuite provoqué plusieurs nuits de violences à Trappes.@ Maxppp
Partagez sur :

Le tribunal de Versailles avait au préalable jugé irrecevable sa QPC sur l'interdiction du voile intégral.

Jugement. Cassandra Belin, la femme au niqab poursuivie pour outrages lors d'un contrôle de police mouvementé à Trappes, dans les Yvelines, en juillet 2013, a été condamnée mercredi à 1 mois de prison avec sursis et 150 euros d'amende par le tribunal de Versailles, qui a également jugé irrecevable sa question prioritaire de constitutionnalité (QPC) sur l'interdiction du voile intégral.

Les faits. Le soir du 18 juillet, en plein ramadan, des policiers avaient voulu contrôler Cassandra Belin alors qu'elle portait un niqab, mais les choses avaient dégénéré et plusieurs nuits de violences s'en étaient suivies à Trappes.

"Rappeler les valeurs de la société". La présidente du tribunal correctionnel, Florence Perret, a déploré dans son délibéré l'absence de Cassandra Belin, jeune femme convertie à l'islam, à son procès du 11 décembre, regrettant qu'"une discussion ne se soit pas engagée". Si elle avait été présente, elle aurait pu accepter un "stage de citoyenneté (...) plus à même de rappeler les valeurs de la société", selon la présidente. Les motivations du jugement déclarant la QPC irrecevable n'étaient pas disponibles dans l'immédiat.

sur le même sujet, sujet,

ZOOM - Trappes : Le voile intégral au cœur du procès

INFO - Trappes : le mari de la femme voilée jugé

POLÉMIQUE - Un policier de Trappes accusé d'islamophobie