Trafic RER perturbé : que s'est-il passé ?

  • A
  • A
Trafic RER perturbé : que s'est-il passé ?
La ligne B du RER a été principalement touché par ces incidents@ MAXPPP
Partagez sur :

Un problème d'alimentation électrique en Seine-et-Marne a bloqué des milliers de voyageurs.

Des milliers de voyageurs bloqués et en colère, l'ouverture d'une cellule de crise à la SNCF aux alentours de 23 heures, etc.  Le trafic a été très fortement perturbé pendant plusieurs heures sur le réseau du nord de l'Ile-de-France, suite à une série d'incidents qui ont bloqué des milliers de voyageurs rentrant chez eux après le travail. Dans un communiqué publié peu après minuit, la SNCF annonçait une "reprise lente mais progressive" de la circulation des trains ainsi que la mise en place de bus "afin de permettre aux voyageurs de regagner leur domicile".  Mais que s'est-il passé mercredi soir sur le réseau RER ?

>> Mise à jour, 13h15 : "50.000 voyageurs" au total ont été touchés par les perturbations, indique le gouvernement jeudi.

Bloqués jusqu'après minuit

transports grève rer

© MAXPPP

Dans la nuit, aux alentours de 00h30, la SNCF annonçait une "reprise lente mais progressive" de la circulation des trains. Mais à la même heure gare du Nord,  des centaines de voyageurs restaient en déshérence sur les quais où leur colère était palpable après parfois plus de trois heures d'attente. Les annonces décrivant un "trafic totalement interrompu" continuaient d'être diffusées dans la  gare qui accueille chaque jour 500.000 voyageurs.

Par ailleurs, à certains points du réseau, il restait des voyageurs sur les voies où ils étaient descendus, lassés d'attendre la reprise du trafic dans des rames immobilisées. Ils étaient escortés par des agents pour regagner à pied les stations les plus proches.

"Une succession d'incidents qui ont fait boule de neige"

Grève à la SNCF, 930*620, quai RER

© PHOTOPQR/LE PARISIEN/JEAN BAPTISTE QUENTIN

Cet incident très important qui a touché des milliers de voyageurs des lignes B, D, H et K a été imputé par la SNCF à "une succession d'incidents qui ont fait boule de neige". A l'origine, un problème d'alimentation dans la gare de Mitry en Seine-et-Marne, peu avant 18 heures.

Si ce problème technique a été réglé en moins d'une heure, à 18H40, des voyageurs impatients sont descendus sur les voies, provoquant une diffusion des incidents de trafic jusqu'en fin de soirée, a-t-on expliqué du côté de la SNCF.

"Au départ, on à un petit problème électrique qui aurait dû concerner 150 personnes pendant une heure et au final on se retrouve avec une vraie pagaille qui a touché des milliers de personnes", résume un porte-parole de la société de chemin de fer. Sur le site de la RATP, qui se partage l'exploitation de la ligne B avec la SNCF, un message expliquait: "l'application de mesures de sécurité nous impose l'arrêt immédiat de toutes les circulations dans les deux sens sur les axes".

Retour à la normale jeudi

Jeudi matin, le trafic est revenu à la normale sur l'ensemble de la région. Le réseau ferroviaire d'Ile-de-France accueille chaque jour quelque 7.500 trains transportant plus de 3 millions de passagers. Cela représente 40% des circulations ferroviaires françaises sur seulement 10% du réseau national. Il est souvent saturé et son trafic connaît des perturbations régulières.