Trafic de déchet au port de Strasbourg

  • A
  • A
Trafic de déchet au port de Strasbourg
@ MAXPPP
Partagez sur :

REPORTAGE - La gendarmerie a mené jeudi une opération de lutte contre ce trafic en expansion.

A Naples, la Camorra a depuis longtemps mis la main sur le trafic des déchets. Partout ailleurs en Europe, ce marché illégal ne cesse de croître, et la France n’est pas épargnée. La gendarmerie menait jeudi une grande opération à Strasbourg pour épingler entreprises ou particuliers qui, pour éviter de payer des taxes ou déclarer certaines marchandises, n’hésitent pas à envoyer leurs poubelles sur les continents pauvres. Au total 30 % des déchets de nos villes sont évacués par la voie fluviale, d’où l’importance de ces contrôles, auxquels Europe 1 a pu assister.

"Je crois que c’est celui-là qui doit partir à 10 heures. Il ne partira pas", assène le lieutenant-colonel Jean-Louis Monteil adjoint à l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique, en montrant un container. "Là, c’est du pneu, là c’est de la pièce d’occasion. Est-ce que vous allez acheter ce genre de pièces d’occasion ? C’est du déchet", tranche le gendarme, qui explique l’essor de ce trafic par une équation simple : "Les peines encourues sont très faibles, et les gains peuvent être colossaux."

"Remonter des filières"

Sur les cinq containers ciblés, deux, à destination du Maroc et du Cameroun, sont en infraction. "On a d’abord procédé à un contrôle documentaire en amont, ce qui nous a permis de bien cibler, en fonction des déclarations, du contenu, et des pays de destination", explique le capitaine Nicolas Kunkel, de la compagnie de gendarmerie fluviale du Rhin. "Il y aura une enquête qui permettra de déterminer si ça a été fait sciemment ou non. Le but de l’opération est de remonter des filières organisées de trafic illicite de déchet."

Ce délit est puni de 75.000 euros d’amende et de deux ans de prison. Une peine qui peut monter jusqu’à sept ans d’enfermement si l’enquête démontre qu’il s’agit d’un trafic en bande organisée.