"Tout était joué depuis le début"

  • A
  • A
Partagez sur :

Francine Delbrel ne digère pas la relaxe prononcée jeudi dans le procès de l'hormone de croissance.

Interview de Patrick Roger